La poêle de chauffage : guide pour débutant

La poêle de chauffage est un équipement à diverses fonctions, il peut être l’élément principal de chauffage de votre logement ou encore un appareil de pointe en fonction de performances. Il serait important de s’informer sur les principaux types de poêle disponible à savoir à bûches, à granulés, électriques, à gaz, à pétrole, à bioéthanol pour en faire le choix le mieux adapté à vos besoins.

1. Le poêle à buches de chauffage traditionnel et écologique

La combustion de bois se fait au travers d’une convection de l’air froid entrant dans le bas du foyer et ressortant chaud par le haut. Elle chauffe par rayonnement de l’air environnant le foyer. Il est possible de régler l’arrivée d’air offrant diverses intensités pour la combustion. Le canal d’évacuation des fumées crée une aspiration naturelle, le tirage. Il en va de soi que le rendement recherché sur un poêle à bois varie en fonction du type d’appareil :

  • Poêle à bois classique : ce type d’appareil vous garantit une diminution de la déperdition thermique tout en offrant une meilleure inertie. Avec une excellente performance, il offre jusqu’à 85% de rendement avec un poids assez lourd (allant jusqu’à un poids de 2 tonnes). Ils s’achètent ou sont bâtis directement sur place.  Il est clair aussi qu’il s’agit des modèles les plus onéreux.
  • Poêle à post combustion (ou double combustion) : la double combustion se fait grâce à une deuxième chambre de combustion qui est positionnée à l’arrière du foyer assure une optimisation des performances du poêle ainsi qu’une faible production des résidus. La conception de ce type de poêle exploite les gaz issus de la première combustion.

Le bois est chauffé tout en libérant du gaz dans une combustion classique et des particules sont transportées directement vers le haut sous formes de fumée ou de suie. Pour notre poêle à double combustion, une seconde arrivée d’air apporte du carburant (dioxygène) qui va brûler ces gaz et les détruire à 90%. Cette énergie générée va également réchauffer une arrivée d’air secondaire optimisant une seule fois le rendement du poêle.

2. Ce type de poêle dispose d’un bon nombre d’avantages ainsi que d’inconvénients.

Les avantages de ces types de poêles :

  • Combustible peu onéreux
  • Equipement écologique : le C02 émis par la combustion du bois est compensé par celui absorbé par l’atmosphère
  • Offre une ambiance conviviale autour du foyer
  • Un grand nombre de possibilité esthétique (contemporain, design, traditionnel)
  • Bénéficie des aides pour la rénovation énergétique

Les points faibles sont :

  • Un besoin constant d’effectuer des recharges plusieurs fois par jour
  • Une obligation de détenir un conduit d’évacuation pour les fumées
  • Prévoir un espace de stockage pour les bûches

Comme autre poêle disponible sur le marché :

3. Le poêle de masse

La poêle de masse, également appelé poêle à accumulation ou poêle à inertie, a pour but d’accumuler de la chaleur pour la restituer de manière douce et constante durant plusieurs heures. Son principe de fonctionnement est basé sur une accumulation de chaleur emmagasinée grâce à ses matériaux faïence, briques réfractaires ou roches volcaniques, diffusés par rayonnement.

Il est très économique comme poêle en termes de combustible et offre un rendement variant entre 80 et 90%. Il est également éligible à certaines subventions comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou la TVA à taux réduit. Toutefois il a quelques points faibles comme son coût ainsi que son poids qui oblige à vérifier si le sol peut le supporter sans difficulté.

4. Le poêle à granulés, version plus moderne du poêle à bûche

La poêle à granulé également appelé poêle à pellets fonctionne uniquement avec des granulés de bois disposés dans un silo intégré à l’appareil et ravitaillé automatiquement. Les granulés sont faits à base de sciures de bois (copeaux de bois broyés), séchées et compressées. Son rendement est d’environ 80% et ne nécessite que très peu d’entretien et est éligible à quelque subvention relative à la rénovation énergétique.

Il dispose du moins de quelques inconvénients comme son prix qui n’est pas donné, les granulés en tant que combustible sont plus onéreux que la bûche. Il nécessite également de l’électricité pour l’allumage, la programmation, l’alimentation automatique et le stockage de pellets doit se faire à l’abri de l’humidité.

5. Le poêle électrique, chauffage d’appoint avec foyer fictif

Avec comme source d’alimentation l’électricité, l’air froid entrant est chauffé par ses résistances. Son foyer ne sert qu’à créer un effet visuel se rapprochant d’un feu de bois, à partir d’un système de LED.

Ces avantages sont multiples comme une simple utilisation et facilité d’installation. Quelques fois portatif, compact, de nombreuses options sont disponibles grâce à sa télécommande et les réglages thermostatiques. Toutefois il est doté de quelques inconvénients.

On lui constate un faible rendement, très inférieur à celui d’un poêle à bois. Un chauffage d’appoint uniquement du fait de sa faible puissance et il est non éligible aux aides relatives à la rénovation énergétique à cause de sa source d’alimentation qui est électricité.

6. Le poêle à gaz, efficace mais polluant

Ce type de poêle dispose d’un brûleur permettant la combustion de butane ou de propane, stocké dans une bouteille. Trois modèles existent :

  • A infrarouge (stockage de la chaleur dans des briques réfractaires)
  • A infrableu (production de chaleur par convection et rayonnement)
  • A catalyse (production de chaleur, sans flamme, par rayonnement grâce à un panneau en fibre de céramique)

Ces points forts sont la chaleur produite de manière continue, un faible besoin d’entretien et un grand choix en termes d’esthétique. Il est doté du moins de quelques inconvénients. Il est non éligible aux aides gouvernementales, génère des gaz polluants lors de la combustion du gaz et les risques liés aux fuites de gaz.

7. Vidéos sur le poêle de chauffage

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Quelles sont les différents types de poêle existant ?

On compte environ 4 types de poêle qui sont : les poêles mixtes, les poêles au fioul, les poêles électriques et les poêlés à pétroles.

Comment fonctionne un poêle ?

Le chauffage au moyen de poêle à bois a comme base un principe plutôt simple qui est de chauffer l’air autour du poêle. Et au travers de la circulation de l’air ambiant, la chaleur augmentent globalement la température dans le logement.

Quel type de poêle choisir ?

le poêle à bois détient le rendement le plus optimal. Le minimum de rendement qu’il est possible d’atteindre avec ce type de poêle est de 70% pour une très faible consommation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.