Radiateur à gaz : guide pour débutant

Le recours au gaz domestique à toujours été un préalable en matière d’alimentation énergétique. De la bouteille à gaz au chauffe-eau, le butane a très souvent représenté la solution optimale pour se sentir plus à l’aise dans son domicile. Le radiateur à gaz autonome ne déroge pas à la règle en effet cet appareil est indiqué lorsqu’on veut disposer d’un chauffage adéquat sans pour autant se munir d’une chaudière de grande envergure ou quand on ne veut pas nécessairement faire appel à un moyen de chauffage électrique.

1. Le radiateur à gaz qu’est-ce que c’est ?

            Modulable et polyvalent, le radiateur à gaz s’adapte à tous les besoins en chauffage à la fois sur le court terme et sur le long terme. Comme la plupart des radiateurs, ce dernier est compact. Il peut très bien s’encastrer dans un espace étroit comme celui existant entre une fenêtre et le sol. Généralement adossé au mur il doit cependant disposer d’une bonne isolation afin de ne pas être entravé par le froid. Le radiateur peut être utilisé en tant que solution domotique c’est-à-dire par alliage avec l’électricité. Cependant ce n’est pas une condition absolue car le radiateur est d’abord autonome et fonctionne sans branchement juste le gaz domestique suffit. Il est certes compact mais son design et sa taille dépendent grandement de sa puissance, sa marque ainsi que de sa performance. En plus de sa maniabilité ce dispositif est tout à fait sécurisé il est pourvu d’éléments internes visant à prévenir tous dysfonctionnements éventuels.

2. Installation et fonctionnement du radiateur à gaz indépendant

            Il s’agit d’un dispositif facile à installer. Il se fixe dos à un mur par exemple ou sous une fenêtre. Il est modulable aussi bien pour une rénovation que pour une construction. Il est relié à un point de distribution de gaz et ne requiert ni branchement électrique ni rattachement à une chaudière. Pour enclencher le mécanisme il faut presser un bouton dit piézoélectrique. Pendant la combustion la fumée et les gaz s’échappent à travers une cheminée donnante directement à l’extérieur ou d’une ventouse vivement recommandée du fait de sa double étanchéité.

3. Caractéristiques d’un radiateur à gaz indépendant

        Le radiateur à gaz autonome utilise le principe d’inertie ce qui le rend extrêmement utile en effet, même éteint ce dernier continue de diffuser de la chaleur uniforme tout cela grâce à son cœur de chauffe qui conserve longtemps la chaleur cela dû à la fonte constituant son matériau de base. Le mécanisme est doté d’un thermocouple ainsi que d’un thermostat de régulation thermique. Le thermocouple est chargé de couper l’alimentation gazeuse lorsqu’il détecte la moindre anomalie dans la combustion ou alors lorsque la flamme s’éteint. Le régulateur thermostatique fait en sorte que la température observe un plafond fixé de sorte que les occupants du domicile puissent avoir un confort thermique suffisant.

            L’une des caractéristiques principales de cet appareil est sa facilité d’entretien. En clair, l’appareil n’a pas besoin d’une maintenance complexe et fréquente. Il suffit d’effectuer une révision annuelle et unique pour s’assurer du bon fonctionnement des différents circuits, de l’étanchéité de la ventouse, de la sécurité de l’isolation et pour finir de la résistance du radiateur à l’hiver.

4. Atouts du radiateur à gaz indépendant

            Le radiateur à gaz autonome est un outil très abouti. Il sert aussi bien à se chauffer convenablement qu’à faire des économies d’énergies. Les avantages de cet appareil sont nombreux nous avons :

  • Le radiateur exploite pour son fonctionnement le gaz, ce combustible qui est suffisamment économique ;
  • Cet appareil est efficace et performant pour le chauffage optimal d’une pièce de la maison ou même de plusieurs ;
  • Il est complètement autonome car ne nécessite ni branchement ni circuit sophistiqué ;
  • Il s’adapte au besoin c’est-à-dire peut servir aussi bien à une rénovation qu’à une construction ;
  • Cet appareil est relativement moins cher et son coût d’acquisition est comparativement moins élevé que celui d’une chaudière ;
  • La combustion du radiateur à gaz est sécurisée et silencieuse. L’étanchéité de la ventouse assure une protection contre toute forme d’intoxication.

5. Limites du radiateur à gaz autonome

            Le radiateur à gaz autonome est un outil tellement abouti que nous serions tentés de dire qu’il de lui qu’il n’a que des avantages. Malheureusement quelques manquements viennent noircir le tableau. Parmi ces rares limites nous pouvons citer :

  • Son rendement est malheureusement très inférieur à 100% contrairement aux chaudières à gaz qui transcendent ce pourcentage.
  • La puissance de ce type de radiateur n’est pas adaptée à un chauffage intégral du logement à cette effet il peut très vite devenir une charge plus lourde s’il s’agit d’alimenter toute une maison car les pièces de vie comme le salon devront se munir de plusieurs radiateurs à gaz.
  • L’installation s’accompagne d’une légère contrainte car il faut éviter de fixer le radiateur proche d’un mur donnant directement sur la voie publique car des ventouses étanches devront aussi être installées après que ledit mur aura été percé.

Prix moyen d’un radiateur à gaz

            Le prix moyen de ce type d’appareil n’est pas élevé. Il est tributaire du type et de la puissance du modèle. Ainsi, pour un modèle avec ventouse étanche, il faudra compter environ 800 euros minimum et 1000 euros maximum pour une puissance allant de 1000 à 2000 watts. Concernant le modèle relié à une cheminée il coûte 1250 euros au minimum pour une puissance dépensant largement les 5000 watts.

6. Vidéos sur le radiateur à gaz

Les sources pour rédactions de cet article

Questions & réponses

Quel type radiateur à gaz pour le chauffage ?

Il existe de nombreux radiateurs fonctionnant au gaz naturel, on peut citer : les radiateurs à basse température ou à chaleur douce. Ils sont capables de distribuer la chaleur sur une plus grande surface comparée à un radiateur à chaleur forte. En plus de cela ils consomment peu et prennent également peu d’espace.

Comment fonctionne un radiateur à gaz ?

Il s’agit d’un système de chauffage à combustion qui induit qu’une chaudière à gaz brûle le combustible à l’intérieure d’un corps de chauffe. Par la suite l’eau chaude chauffée circule dans toute la maison grâce au circuit installé.

Comment faire le choix de son radiateur à gaz ?

Il est important de maîtriser la surface de diffusion ainsi que la puissance la puissance du radiateur pour s’assurer d’un excellent rendement.