Le VMC simple flux hygroréglable : guide pour débutant

Faire circuler l’air de l’intérieur vers l’extérieur est essentiel pour se débarrasser des mauvaises odeurs et des contaminants qu’elles contiennent. Faire appel à un système taillé pour un tel fonctionnement s’impose. Et pour se faire, opter pour une ventilation mécanique contrôlée semble être un excellent choix.

Nous imaginons votre impatience en ce qui concerne ce sujet et que vous avez certainement beaucoup de questions en réserve. Dans cet article nous allons mettre en lumière tout ce qui concerne la ventilation mécanique contrôlée.

1. C’est quoi exactement VMC simple flux hygroréglable ?

Les VMC hygroréglables combinent le modèle dit « simple flux » avec les spécificités des appareils « hygroréglables ».

Qu’est-ce que le VMC ? Fondamentalement, une telle ventilation aspire l’air ancien de l’habitation et l’expulse. Après cela, lorsque l’air extérieur sain est aspiré dans la maison, l’échange se poursuit. Il vise à éliminer à la fois les mauvaises odeurs et les substances potentiellement nocives (composés organiques volatils, monoxyde de carbone, etc.) qui se propagent dans l’atmosphère environnante.

C’est quoi un « flux simple » ? La VMC simple flux représente l’entrée de gamme de la ventilation mécanique contrôlée. Son principe de fonctionnement consiste simplement à réaliser l’échange d’air entre l’extérieur et l’intérieur de la maison. 

C’est quoi un « hygroréglable » ? Si l’appareil est appelé hygroréglable, cela signifie qu’il dispose d’un dispositif intelligent qui lui permet d’adapter son fonctionnement en fonction de la vitesse de l’humidité de la maison. Si l’humidité est importante, la ventilation fonctionne plus. Dans ce cas, si l’air sec est détecté, l’opération est retardée pour limiter le passage.

En résumé, un seul flux hygroréglable VMC est un système de ventilation mécanique qui est concentré sur le nettoyage de l’intérieur du boîtier tout en les attirant vers l’humidité présente dans l’espace. Un bon moyen de compléter l’effet du système de chauffage sans intrusion excessive.

2. Quelles sont les différentes versions de la ventilation simple flux ?

Quelle que soit sa fonction, un modèle de débit simple est deux formats différents, c’est-à-dire VMC Hygro A et VMC Hygro B.

Dans le cas VMC Hygro Type A, un changement de vitesse de l’eau de la maison est détecté par le balayage de la maison et l’entrée de l’air ne répond pas à la fluctuation de la pression d’air. Un dispositif d’admission qui simplifie relativement le bureau.

Le VMC Hygro Type B a une partie de l’apport d’air sensible à la même méthode qu’une extraction claire de l’extraction de l’humidité intérieure de l’appartement. Les effets nocifs à l’image de la propagation de moisissures et de champignons et les problèmes de santé, seront stoppés nette par cette version. Ce modèle est de plus en plus populaire dans les nouveaux bâtiments et les projets de rénovation énergétique en raison de son isolation thermique élevée et de ses pertes de chaleur limitées.

A partir de ce moment le choix vous revient, lorsque vous voudrez vous en procurer un.

3. Prix ​​d’achat lié à la technologie et à la taille de l’appartement

Certains paramètres influent sur le coût du type BCMV sensible à l’humidité. 

  • Type d’appareil : le modèle à faible consommation d’énergie est plus cher, mais économise de l’énergie
  • Surface de la maison : plus elle est grande, plus le conduit doit être long. Aussi, le nombre d’entrées et de sorties d’air dépend du nombre de pièces équipées.
  • Type de projet : Installer une VMC lors de la construction d’un appartement est plus simple que lors d’une rénovation. En effet, vous devrez peut-être effectuer des travaux pour dissimuler certaines canalisations lors de la remise à neuf.
  • Options d’équipement : démarrage et arrêt automatique avec détecteur de présence, commande électronique avec domotique

4. VMC sensible à l’humidité de type B : installation et maintenance

Si vous installez une VMC Type B hygroréglable chez vous, il est conseillé de contacter un professionnel qualifié. Vous pouvez demander un devis à un artisan certifié RGE (garant). Cette marque de qualité démontre la capacité professionnelle dans le domaine de la rénovation vigoureuse. Et c’est une bonne chose. Soyez sans crainte car vous pouvez facilement trouver un artisan parmi les plus de 3600 artisans partenaires connus dans toute la France.

L’entretien du type B de VMC hygroréglable (sensible à l’humidité) est très facile. Il est conseillé de nettoyer régulièrement les entrées et sorties d’air pour enlever la poussière. Pas plus!

5. Les avantages et inconvénients d’un VMC de type B

Les avantages de ce thermique type B utilisée sont répartie en fonction de son type de flux :

Pour un simple flux standard on a :

  • La possibilité de plus avoir à fermer ses fenêtres
  • La possibilité d’avoir peu de nuisances sonores à l’extérieur
  • La possibilité d’avoir une réduction importante de la consommation d’énergie par rapport à une VMC double flux ou un simple flux autoréglable
  • Pas cher par rapport à une VMC double flux

Pour un simple flux basse consommation, on a :

  • La possibilité d’avoir une réduction des dépenses énergétiques par rapport au modèle simple flux
  • Il comprend aussi l’ensemble des avantages de la VMC simple flux

Cependant, la VMC hygro B présente les mêmes faiblesses dans le modèle simple flux et le modèle basse consommation.

  • Son prix d’achat est supérieur au prix d’achat de la VMC simple flux autoréglable,
  • Son système réglementaire ne tient pas compte des polluants présents dans l’atmosphère.
  • Peut mettre les résidents mal à l’aise en raison de la sensation de courant d’air,
  • Il est moins efficace que le modèle à double flux, donc la chaleur est gaspillée et les coûts énergétiques sont plus élevés.

6. Les vidéos sur le VMC simple flux hygroréglable

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Est-ce qu’une VMC doit tourner en permanence ?

Selon les normes en vigueur, vous devez faire fonctionner votre VMC tout au long de l’année, sans interruption. Ainsi, le renouvellement de l’air est garanti en permanence et l’accumulation de pollution dans la maison peut être évitée.

Quelle est la durée de vie d’une VMC ?

La durée de vie du moteur et du ventilateur VMC monoligne autorégulant varie selon la marque et le fabricant. Il est généralement interprété comme 10 à 20 ans.

Comment fonctionne une VMC simple flux hygroréglable ?

Un évent d’extraction à humidité réglable (alias hygro) signifie qu’il ajuste le débit d’air qu’il aspire en fonction du niveau d’humidité (humidité) de l’air ambiant, permettant à l’air de passer plus ou moins.
Cette ouverture est contrôlée par un trombone sensible à la vitesse qui mesure l’humidité, qui couvre le niveau d’humidité dans l’air ambiant. À mesure que l’humidité augmente, les évents s’ouvrent pour aspirer un plus grand flux d’air. Cette ouverture provoque une chute de pression, expliquée par le ventilateur (par régime et intensité), qui est réglé pour maintenir une dépression quasi constante. Celui-ci accélère donc pour corriger la baisse d’humidité et augmente ainsi le taux d’extraction de la pièce à partir de laquelle l’humidité est générée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.