La peinture anti moisissure : guide pour débutant

Les moisissures qui recouvrent les murs, les plafonds, les boiseries et les sols sont à la fois dangereuses et inesthétiques pour la santé humaine et animale. Sa formation est due aux champignons fins qui poussent sur ou à l’intérieur du matériau. Son développement est surtout favorisé par l’humidité et l’obscurité. Pour éviter qu’il ne se produise, il est conseillé d’appliquer une peinture antifongique (anti moisissure) sur toutes les surfaces où il peut se développer.

1. Généralité sur la peinture anti moisissure

La peinture anti moisissure, également appelée peinture étanche à l’humidité, est composée de résine acrylique, de latex et de poussière minérale. Il a également un effet protecteur visant à supprimer la croissance des moisissures qui causent la moisissure, et est un produit avec une excellente adhérence et résistance à l’humidité.

Saviez-vous qu’une humidité trop importante est un accélérateur d’apparition des champignons ? En effet, certains produits permettent une meilleure évacuation de l’eau absorbée par une meilleure ventilation et évitent l’accumulation de résidus condensés.

2. Pour quelle raison doit-on penser à appliquer de la peinture anti moisissure dans votre logement ?

Les peintures anti moisissure sont destinées à prévenir ou au moins limiter la croissance des moisissures, champignons et algues et à protéger de l’humidité les zones traitées localement. De plus, la couleur peut jouer deux rôles importants : 

  • Il améliore la respiration en surface et permet à l’eau accumulée et à l’eau ingérée de se dissiper naturellement.
  • Soit il évite les dépôts d’eau provoqués par la condensation de l’air due à l’humidité atmosphérique.

3. Savoir appliquer une peinture anti moisissure dans votre logement 

Avant d’appliquer la peinture anti moisissure, il est important de nettoyer ou de frotter la surface pour enlever toute saleté ou moisissure qui aurait pu se former. Cette opération vise également à éliminer les spores fongiques.

Des fongicides appropriés peuvent être recommandés pour prévenir les récidives, mais certains fongicides sont déjà antifongiques. De plus, la surface doit être lissée et complètement sèche avant d’appliquer la peinture. Appliquez ensuite la laque une ou deux fois, selon le résultat souhaité. Enfin, la pose se fait à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau.

Avant de finir les carreaux, le papier peint, la peinture traditionnelle, etc., la peinture doit être complètement sèche et sans poussière.

Bon à savoir : l’entretien d’une telle application est tout ce qu’il y a de plus basique. Si la peinture anti moisissure est le dernier revêtement appliqué sur le mur, il est possible de choisir un produit lavable qui pourra être lavé plus tard. De plus, il n’absorbe pas l’eau car il est hydrofuge.

4. Les différents types de peinture anti moisissure

Il existe trois principaux types de peintures antifongiques.

  • Peinture résistante à l’humidité spécialement développée pour une utilisation en extérieur. Il est complètement étanche, mais la surface peut respirer et laisser l’humidité s’échapper,
  • Une peinture hydrofuge qui empêche l’accumulation d’eau sur la surface traitée et convient à une utilisation en intérieur.
  • Une peinture antifongique résistante à la chaleur pour les surfaces à basse température ou à faible isolation.

La solution la plus recommandée pour les infiltrations d’eau est un revêtement hydrofuge ou hydrofuge sur la surface. Elle peut être appliquée sur des murs humides, mais il est également possible de trouver une peinture antifongique (anti moisissure) qui sèche mieux après un traitement antifongique approprié.

5. Le coûte une peinture anti moisissure 

Les peintures antifongiques sont plus chères que les peintures ordinaires. Selon les marques, il coûte entre 25 et 40 € le litre. Son opacité est encore assez élevée, ce qui fait baisser considérablement le prix d’achat. Généralement, 1 litre de produit suffit pour traiter 3 à 5 m² de murs en double couche, soit environ 10 m² en une seule couche.

Le coût total du traitement dépend de l’étendue des travaux. Il est préférable de faire appel à un spécialiste pour que le revêtement soit efficace. Cela a également assuré un traitement minutieux pour des résultats esthétiques parfaits.

6. Les avantages et inconvénients d’une peinture anti moisissure

Les peintures résistantes à l’humidité présentent plusieurs avantages.

  • Élimine efficacement les taches disgracieuses causées par l’humidité et la croissance des moisissures.
  • Si vous souhaitez appliquer une autre couche par-dessus, c’est un excellent apprêt.
  • Lorsqu’elle est utilisée correctement, il préviendra l’apparition et la réapparition de moisissures.
  • Certains produits contiennent déjà des actifs bactéricides et tueurs d’algues.
  • Choisir une version lavable facilite le nettoyage de la surface.
  • Convient à tous types de surfaces,
  • Elle sèche rapidement à l’air ambiant : entre 2 et 5 heures.

Bien que la peinture anti moisissure présente des avantages plus que chaleureuse, il existe tout de même, comme toute chose d’ailleurs, un certain nombre d’inconvénients, qui ne sont pas à négliger

  • Une peinture hydrofuge qui empêche la respiration en surface peut masquer les problèmes d’humidité causés par la pénétration d’humidité par le dessous.
  • L’odeur des solvants entrant dans la composition du produit peut être désagréable.
  • Il est important de respecter le temps de séchage avant d’appliquer la couche de finition.

En somme, les peintures anti-humidité sont un produit coûteux mais excellent pour prévenir efficacement la croissance de moisissures dans les zones à risque. Cependant, son rôle est bien plus prophylactique que curatif. S’il y a beaucoup de traces de moisissures, il faut insister pour traiter la surface de la zone touchée avant utilisation. Enfin, porter un bon système de ventilation et dégonfler quotidiennement la pièce pour renouveler l’air ou isoler la maison n’est en aucun cas une dispense de votre part.

7. Les vidéos sur la peinture anti moisissure

Questions & Réponses

Comment fonctionne la peinture Anti-humidité ?

Peinture hydrofuge de surface : adaptée aux murs extérieurs, laissant passer l’air pour aider les murs à respirer pour évacuer l’humidité à l’intérieur. peinture filmogène : elle rend le mur (ou toute autre surface) imperméable et ne respire plus. Les murs deviennent 100% étanches.

Qu’est-ce qu’une peinture anti-moisissure ?

La peinture anti-moisissure est destinée à prévenir, ou du moins limiter, la croissance des moisissures, champignons et algues et à protéger localement les zones à traiter contre l’humidité.

Comment traiter un mur moisi avant peinture ?

Dans un vaporisateur vide, mélangez 2/3 d’eau et 1/3 de peroxyde d’hydrogène. Vaporisez sur toutes les taches moisies. Frottez la solution avec un chiffon propre pour enlever les taches. Une fois le mur propre, rincez et séchez le mur.

Quelle peinture contre l’humidité ?

Privilégiez la peinture glycéro si vos murs présentent de nombreuses traces d’humidité. Une plus grande couverture permet un résultat propre et uniforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.