Fournisseur d’électricité : guide pour débutant

Le secteur de l’énergie s’est développé depuis que le marché de l’électricité et le marché du gaz naturel a été libéralisé entrainant ainsi la concurrence. Depuis le 1er juillet 2007, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une meilleure offre en faisant jouer la concurrence du fait de la forte compétitivité existante entre les fournisseurs d’énergie.

Malencontreusement, l’objectif poursuivi par cette ouverture du marché n’est effectivement pas atteint. En effet, la majorité de la population française soit 85% possède un contrat dans lequel elle est soumise à un tarif règlementaire en électricité tandis que 68% de cette population estime que la libéralisation du marché est en soi un phénomène social positif. Dès lors, comment est organisé le marché de l’électricité ?

1. Missions des fournisseurs d’électricité

Selon les textes administratifs, les fournisseurs d’électricité ont pour mission la production et/ou la commercialisation de l’énergie électrique à un consommateur final.

En effet, un fournisseur d’électricité peut soit produire et vendre la totalité ou partiellement son énergie électrique à ses clients, soit il n’en produit pas mais en achète sur le marchés des grossistes immédiatement à un producteur ou à travers le système de l’ARENH, et ceci à court ou à moyen termes.  

Le processus de circulation de l’énergie électrique peut se représenté de la manière suivante :

De prime à bord, le producteur de l’énergie électrique va introduire les électrons sur le réseau. Par la suite, ces électrons seront acheminés à travers le circuit des lignes à haute tension par le gestionnaire du circuit du partage ou de la distribution d’électricité qui est le groupe Enedis.

Après, le même gestionnaire du circuit ou du réseau de distribution va conduire ces électrons à l’intérieur des installations des consommateurs à travers le circuit de lignes moyennes et haute tension et les compteurs.   

En fin, le fournisseur d’électricité commercialise son énergie électrique au consommateur final.

2. Information des consommateurs sur leurs droits

Le médiateur de l’énergie ou l’agence de régulation de l’énergie électrique est l’autorité publique indépendante chargée d’informer la population sur tous les éléments relatifs à l’énergie électrique. Il doit répondre à tous les problèmes existants entre les entreprises du domaine de l’énergie et les consommateurs particuliers. Il doit donc informer les utilisateurs sur leurs droits en matière d’électricité afin que ces derniers prennent conscience des possibilités qui leur sont offertes.

3. Le tarif réglementé

Les tarifs réglementés sont homologués par les pouvoirs publics après que l’agence de régulation de l’énergie ait effectuée une proposition. On note par exemple le tarif bleu d’EDF.

En moyenne deux fois par an, la facture d’électricité peut changer, soit en janvier, à cause du montant de la CSPE qui est la « « contribution au service public de l’électricité », soit en août en raison du tarif du kilowattheure.

Les structures soumises à cette réglementation relative au tarif sont les entreprises locales installées et les fournisseurs historiques à l’instar d’EDF.  C’est l’entreprise EDF qui a le monopole dans le marché de l’énergie électrique français en termes d’adoption des réglementations liées au respect du tarif avec une part de 95% sur le territoire et le reste pour les fournisseurs historiques locaux.

4. Le prix de marché

Le prix de l’électricité n’est pas universel. Ainsi, lorsque l’énergie électrique n’est pas uniquement commercialisée par la société EDF au tarif homologué, elle est également vendue à un prix de marché. A ce titre, les prix forfaitaires sont proposés à la seule volonté de son fournisseur. Même l’Etat ne s’immisce par sur ce principe et encore moins la commission nationale de régulation de l’énergie électrique.   

5. Le prix de marché peut être fixe ou indexé.

  • Prix fixe

Le prix fixe est celui dont la somme déboursée par un consommateur ne varie pas peu importe la variation à la hausse du tarif réglementée. A ce titre, un fournisseur va prendre l’engagement de fixer un prix fonction d’une durée bien déterminée. Cette dernière peut être d’un, de deux ans et plus. Le prix du kilowattheure sans taxe bien entendu qui est souscrit par un consommateur via un contrat durant cette période ne pourra point varier et ce même si le tarif homologué augmente.

  • Prix indexé

L’attribution du prix sur le marché est donnée par chaque fournisseur qui indexe ce dernier sur un indice. Généralement, il s’agit d’une majoration du tarif homologué par les pouvoirs publics. Il est donc logique que le prix du kilowattheure de chaque fournisseur va évoluer dans le même sens que celui homologué en conservant un écart similaire.

Relativement à l’énergie électrique, on a de bonne garantie que le tarif homologué, soit le prix indiqué, mais orienté à la hausse.

6. L’alternative aux fournisseurs d’énergie

Les voies de consommation de l énergie électrique sont multiples. Vous pouvez faire le choix des fournisseurs d’énergie ou alors décider de procéder par une auto consommation. En effet, l’auto consommation, consiste en la production de sa propre électricité. Et ce, grâce à des installations comme des panneaux solaires photovoltaïques concourant à  l’alimentation de tout le foyer. En effet, le phénomène d’autoconsommation se développe rapidement au sein des ménages. Néanmoins, ce système de production présente une pléthore d’avantages :

  • La réduction des frais de consommation énergétique avec un coût du kWh plus bas que celui d’EDF).
  • Le prix de l’énergie électrique est en constante évolution croissante, favorisant la population à s’orienter vers de l’autoconsommation et à rompre leurs avec les fournisseurs d’électricité.
  • Avec une augmentation du  nombre de personnes au sein d’un ménage, on observe une rentabilisation des équipements
  • Le système électrique public est adoucit parce que les ménages possédant des équipements de l’autoconsommation ne consomment presque pas, voire pas du tout.
  • La pratique de l’autoconsommation favorise les énergies renouvelables.

Les vidéos sur le fournisseur d’électricité

Bon à savoir
https://www.youtube.com/watch?v=WWZf-RBnKA0

Les sources de rédaction de cet article

Questions & Réponses

Quel est le fournisseur d’électricité le moins cher actuellement ?

Après un sondage du marcher, on en ressort que le fournisseur d’électricité EDF est le moins cher actuellement. Avec une consommation de 9250kWh/an à 6kVA, aussi bien en version de base qu’en version principale/heures creuses, EDF est actuellement le premier fournisseur d’électricité et le moins cher, suivi par Ohm Energie, ekWateur, Vattenfall et Alpiq.

Comment changer de fournisseur d’électricité ?

Changer de compagnie d’électricité est toujours facile et dans la plupart des cas, cela peut se faire sans effort supplémentaire. Comparez les offres des prestataires du marché et trouvez celle qui vous convient le mieux. Choisissez l’offre et l’option tarifaire qui vous conviennent et abonnez-vous. La plupart des fournisseurs vous permettent de vous inscrire par téléphone ou en ligne.

Quels sont les avantages de changer de fournisseur d’électricité ?

Changer de fournisseur d’électricité présente plusieurs avantages.
Trouvez une compagnie d’électricité moins chère qui répond mieux à vos besoins énergétiques.
Rivalisez avec leur offre pour bénéficier des tarifs d’électricité les plus élevés pour votre consommation électrique.
Économisez jusqu’à 174 € sur votre facture d’électricité.

Y’a t-il un coût lors d’un changement de fournisseur d’électricité ?

Il n’y a aucun coût pour changer de fournisseur. Il n’y a pas de frais d’annulation lors d’un changement de fournisseur d’énergie ! Peu de temps après la fin du contrat, seule la facture normalisée sera envoyée.

1 réflexion sur “Fournisseur d’électricité : guide pour débutant”

  1. Ping : Le fioul moins cher -> guide pour débutant - HelioTherma

Les commentaires sont fermés.