Le stère de bois : guide pour débutant

Si vous êtes en possession d’une cheminée ou d’un poêle en bois comme moyen de chauffage, il est clair qu’il a besoin d’être réapprovisionné constamment en combustible. Le mètre cube est actuellement l’unité de mesure officielle pour ce type de combustible, toutefois il est encore fréquemment employé le terme de stère. Ce terme soulève donc plusieurs interrogations sur comment se calcule le volume d’un stère, ainsi qu’à quelle quantité de bois correspond-il ? ici vous allez tout savoir.

1. Chauffage au bois, cordes, stères

Le bois sous formes de buches fait partie des principaux combustibles les plus appréciés par les foyers français. Il est toutefois vrai que les granulés et le bois déchiqueté gagnent de plus en plus du terrain sur le marché, mais la bûche traditionnelle comme combustible reste incontournable.

L’utilisation de la bûche traditionnelle à l’intérieur d’une cheminée ou d’un insert crée automatiquement une atmosphère familiale et procure par la même occasion une sensation de chaleur inégalée comparée aux autres systèmes de chauffage. Comparée aux autres combustibles, la bûche est très économique. L’utilisation de la bûche de bois pour se réchauffer revient entre 0,03 et 0,04 € par KWh contre 0,16 € pour l’électricité et 0,07 € pour le gaz naturel.

Les bûches de bois sont vendues en stères tout au long de l’année par les marchands de bois sous divers formats. Pour d’autres régions ce n’est pas le terme stère qui est utilisé mais celui de corde de bois. Ce type de mesure date d’il y a très longtemps et s’effectue à l’aide d’une corde entourant un empilement de bois coupé. Elle a été délaissée car très imprécise du fait de la longueur de la corde qui est variable d’un lieu à l’autre (de 6 m à 13,60 m). Selon les standards, une corde équivaut à 2 à 5 stères.

2. Qu’est-ce donc un stère de bois de chauffage ?

Le terme stère prend son origine du grec stereos (solide) et un tas de bûches de bois coupées sous une certaine longueur, empilées sur une largeur et une hauteur d’un mètre. Ou encore de manière plus simple, elle est l’unité de mesure pour quantifier une quantité de bois stockés ou livrés. Comme n’importe quelle mesure elle dispose d’un symbole indicatif qui est le¨ st¨. Officiellement, un stère équivaut à 1 m3 de bois coupé.

 Cette affirmation n’est pas totalement exacte car au final les dimensions du stère varient en fonction de la section des bûches dont elles se composent. La quantité de bois reste inchangée mais la taille peut varier de 0,60 m3 à 1 m3.

Sur le plan légal ce terme n’est plus utilisé en France depuis la fin des années 70 et seul le m3 convient à l’usage officiel. Toutefois il reste couramment utilisé dans le commerce du bois de chauffage. Cette mesure est uniquement tolérée pour la désignation d’un volume de bois tranché en section d’un mètre.

3. Comment se fait le calcul d’un stère de bois ?

Nous sommes au courant que de base un stère est l’équivalent d’1m3 de bois apparent coupé en sections de 1 m. de manière simple c’est la correspondance au volume de bois représenté par un cube de 1m × 1m × 1m comprenant uniquement des rondins de 100 cm.

Il est évident que plus la section est longue, plus les vides entre les bûches sont importants. C’est la raison pour laquelle lorsque les découpes sont plus petites, la taille apparente du stère est plus faible. Toutefois la quantité de bois qu’il contient reste inchangée.

Afin de pouvoir mesurer le nombre de stères de bois de chauffage, plusieurs paramètres sont à prendre en considération. On parle en somme du volume total du tas de bûches suivi du coefficient fixé en fonction de la longueur des bûches également appelé coefficient de foisonnement. En fonction du format de bûches, on observe les volumes suivants :

  • 1 stère = 0,80 m3 lorsqu’il comprend des bûches de bois de 50 cm
  • 1 stère = 0,75 m3 lorsqu’il comprend des bûches de 40 cm
  • 1 stère = 0,70 m3 s’il comprend des sections de bois de 33 cm
  • 1 stère= 0,60 m3 dans l’éventualité que le bois soit coupé sur une longueur de 25 cm

4. Le prix d’un stère de bois

En prenant en compte ce qui a été précédemment dit on peut comprendre que le pire d’un stère n’est pas quelque chose de fixe. Il peut se voire varier en fonction des paramètres suivants :

5. L’essence du bois

Évidemment des bois durs tels que le chêne ou le hêtre sont plus onéreux que des bois intermédiaires (châtaigniers, arbres fruitiers, acacias) ou encore des bois tendres et résineux (pin ou sapin). Tout cela est dû au pouvoir calorifique de tout un chacun et le fait que leur temps de développement ne soit pas le même.

6. Taux d’humidité

L’idéal pour un bois de chauffage en termes d’humidité est de 20% au maximum. Elle permet d’avoir un combustible sec offrant directement un meilleur rendement. Si le stère de bois est à un taux d’humidité plus élevé, le prix du stère de bois de chauffage se voit baissé.

7. La longueur du bois

Comme dit plus haut en fonction de la longueur de la bûche, un stère ne donne pas toujours le même volume. On comprend donc qu’en fonction de cette longueur on peut obtenir un meilleur pourcentage.

8. La provenance

Le coût du transport du bois de chauffage influe grandement sur son coût. Sans oublier que la main d’œuvre et le conditionnement sont à prendre en compte et pèse à la fin sur leur coût.

9. Les vidéos sur le stère de bois

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Quel est le bois qui chauffe le plus ?

Le chêne c’est sans doute l’arbre le plus connu, et le chêne est un arbre résistant pour une bonne raison. Le chêne brûle lentement, ne produit presque pas de fumée et produit une flamme chaude, ce qui le rend idéal pour le bois de chauffage.

Quelle quantité de bois pour un hiver ?

Pendant la saison, il peut en moyenne moins de 3 mètres cubes pour une utilisation occasionnelle, 3 à 6 mètres cubes pour le chauffage d’appoint et 5 à 10 mètres cubes pour le chauffage principal.

Comment calculer le cubage du bois ?

La formule de base pour déterminer le volume d’une pièce particulière est longueur x largeur x hauteur. Longueur x largeur donne la surface en m², vous pouvez donc également calculer la surface en m² x hauteur pour obtenir des mètres cubes

Quel bois ne pas brûler dans une cheminée ?

Les feuillus tendres brûlent rapidement, il faut donc les éviter à moins de vouloir allumer le feu facilement et rapidement dans une cheminée : bouleau, saule, noisetier, sureau sans doute châtaignier dans un foyer fermé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.