Le climatiseur sans évacuation : guide pour débutant

La climatisation signifiait à l’origine contrôler en permanence la température d’une pièce ou d’un habitacle. Au fil du temps, nous avons pris l’habitude d’utiliser des climatiseurs uniquement pour le refroidissement en plus du système de chauffage existant. Les vrais climatiseurs et/ou les climatiseurs à pompe à chaleur nécessitent un certain investissement pour équiper la maison, tandis que les climatiseurs mobiles sont économiques et peuvent être facilement déplacés dans les pièces pour le refroidissement. Les climatiseurs mobiles sont abordables, pratiques et peu encombrants, mais les conduits d’évacuation d’air chaud de ces climatiseurs mobiles sont désorganisés et nécessitent l’ouverture de fenêtres. Cependant, si vous souhaitez rafraîchir une pièce avec toutes les fenêtres fermées et sans évacuation d’air chaud, des climatiseurs portables sans évacuation existent.

1. Principe de fonctionnement du climatiseur mobile sans évacuation

Étant donné que la climatisation est en fait standard dans nos voitures avec chauffage, il est facile de confondre la climatisation avec la réfrigération. Nos réfrigérateurs, glacières électriques et climatiseurs utilisent diverses méthodes pour générer un refroidissement par évaporation, mais l’un des climatiseurs par évaporation les plus couramment utilisés est l’évaporation.

La technologie d’évaporation utilise le principe selon lequel l’eau perd de la chaleur pendant l’évaporation.

Ainsi, les climatiseurs portables qui n’ont pas de vide sont généralement des refroidisseurs d’air, qui fonctionnent en évaporant l’eau, créant de l’air froid. Lorsque ces appareils sont bien conçus et entretenus, l’eau est dispersée dans l’air par atomisation, ce qui évite la perception d’un effet mouillé, car les fines gouttelettes d’eau produites par l’atomiseur s’évaporent dans l’air presque immédiatement.

Ainsi, un climatiseur sans ventilation possède un réservoir d’eau et un système de brumisation alimenté par le secteur qui leur est relié par un seul fil.

2. Le rafraîchisseur d’air

Les modèles sans tuyaux d’échappement et sans unité extérieure sont des solutions de refroidisseurs d’air (également appelés refroidisseurs). Son installation ne nécessite aucun travail. Aucune perte ne se produit par les fenêtres qui peuvent rester fermées. Le refroidisseur d’air se compose d’un bloc. Il est meublé et le résident du logement, qu’il soit propriétaire résident ou locataire qui dépend du copropriétaire bailleur, peut le déplacer d’une pièce à l’autre selon ses besoins.

La solution est pratique pour les locataires car elle ne nécessite pas l’approbation des copropriétaires puisqu’aucun travail dans le logement n’est requis. De même, les copropriétaires résidents ne sont pas tenus de présenter leurs projets à l’assemblée générale des actionnaires.

S’il n’est pas ventilé vers l’extérieur, l’appareil réduira la température de la pièce dans laquelle il se trouve. Le fonctionnement est légèrement différent du climatiseur mobile. L’air dans ce contexte sera aspiré pour être ensuite humidifié par un filtre, qui va être par la suite refroidi au contact avec l’eau froide ou des glaçons. C’est le processus d’évaporation de l’eau qui permet à l’appareil d’absorber la chaleur de l’air et de produire de l’air frais. Pour qu’il fonctionne correctement, le réservoir peut avoir besoin d’être rempli pendant l’utilisation.

Les refroidisseurs d’air sont toujours moins performants que les systèmes de climatisation mobiles ou stationnaires classiques, mais ils coûtent nettement moins cher puisque les modèles d’entrée de gamme coûtent environ 50 euros. Cependant, il est conseillé de choisir parmi des modèles dont le prix se situe entre 150 et 300 euros pour bénéficier d’un équipement performant et durable.

3. La pompe à chaleur air-air réversible

Une autre option consiste à utiliser une pompe à chaleur air-air, également appelée pompe à chaleur air. C’est un système réversible, utilisé pour le chauffage en hiver et la climatisation en été. L’investissement est énorme, mais un seul équipement suffit pour bénéficier des deux services, ce qui prend également en compte les coûts de maintenance d’un seul équipement. De plus, il n’est pas mobile, il pourra maintenir sa position en continu et ne nécessitera pas de rangement.

Un conduit d’évacuation d’air chaud n’est pas nécessaire pour le fonctionnement normal de ce système réversible. 2 en 1, il offre de bonnes performances. Cependant, comme il s’agit d’un système fixe déclaré, si des conduits d’évacuation ne sont pas requis, le modèle multisplit sera toujours composé de plusieurs unités installées dans différentes pièces de la maison et d’une unité extérieure qui doit être installée à l’extérieur de la maison. Pour cela, l’accord des copropriétaires doit être obtenu en assemblée générale et les services municipaux de la mairie dont dépend votre secteur doivent être consultés. En effet, installer une pompe à chaleur air-air réversible sur une unité extérieure modifie l’aspect de la façade.

4. Comment faire le choix d’un climatiseur mobile sans évaluation

Il est important de prendre en compte pour un bon choix de climatiseur monobloc sans évaluation, la dimension de la pièce à rafraîchir et ensuite les fonctionnalités additionnelles.

La performance d’un tel climatiseur mobile sans évaluation est tout aussi primordial dans le choix de ce dernier. A cet effet, c’est en fonction des performances de l’appareil et de son rendement en production de froid, que l’on peut savoir les dimensions appropriées pour une pièce.

Cette performance est généralement représentée en BTU (British Thermal Unit) pour les climatiseurs ce qui est l’équivalence à 1055 Joules ou 252 calories, mais aussi des fois en Watts (W). On peut donc dire en termes de puissance, 1 BTU/h = 0,298 W soit 1 W = 3,415 BTU/h.

Retenez qu’un rafraîchisseur d’air n’est pas une réelle machine susceptible de produire du froid, il a une puissance qui est le plus souvent notée en W au lieu de BTU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.