Climatiseur mobile : guide pour débutant

Avec les saisons souvent très chaudes auxquelles nous faisons face, de nombreux français désirent se munir de climatiseurs. Plusieurs solutions s’offrent à eux, notamment les climatiseurs mobiles. Comment fonctionnent-ils? Quel est leur coût ? Quels en sont les avantages et inconvénients ?

1. Le fonctionnement des climatiseurs mobiles

Ces climatiseurs remplissent les mêmes conditions que des pompes à chaleur air/air. Un ajout en électricité met en marche un moteur qui va conduire à la production d’un échange de chaleur entre l’air et un fluctuant frigorigène. La chaleur de l’air est transférée au fluide qui l’expulse par l’étui installé au dos de l’appareil. L’air qui est éjecté à l’intérieur du logement est nettement plus frais.

Un exemple qui facilite la compréhension de l’utilisation de ces appareils est celui du réfrigérateur, qui fonctionne selon les mêmes méthodes.

2. La différence entre la PAC air/air et le climatiseur mobile

La différence fondamentale entre climatiseur mobile et pompe à chaleur se trouve essentiellement dans la structuration du mécanisme. Une pompe à chaleur est habituellement constituée d’une unité extérieure et d’une (monosplit) ou plusieurs (multisplit) unités intérieures. Ce qui facilite un meilleur rendement et une aisance plus large, mais aussi entraîne des coûts en matériel et en aménagement assez considérables.

Après constatation, on parvient à la conclusion que le climatiseur mobile est plus approprié à des activités assez pointilleuses que la pompe à chaleur air/air et vice versa. En tout état de cause, il faut savoir que pour limiter en consommation d’électricité, il faut exploiter sa climatisation avec réserve et atténuer la distinction de température entre l’extérieur et l’intérieur afin qu’elle ne soit trop influente.

Il est préférable également une utilisation à puissance moyenne mais permanente au lieu de faire marcher le climatiseur à plein temps avec des suspensions et redémarrages répétés.

3. Les climatiseurs mobiles : une méthode accessible et onéreuse

Le principal intérêt des climatiseurs mobiles est leur habileté à l’utilisation. De ce fait, aucune instauration importante n’est primordiale et l’appareil peut être transporté à votre guise dès lors que la direction de la gaine de déversement de la chaleur s’administre vers l’extérieur (porte, fenêtre, trou aménagé…). De par cette aisance , le coût est assez abordable , entre 300 et 1000 € selon les prototypes et l’efficacité choisie (comptez 10 W par mètre carré). Attention à l’écho et au design.

En ce qui concerne les intempéries, le climatiseur mobile peut être de nature bruyante. Puisque le mode d’utilisation de l’appareil est comparable à celui d’un réfrigérateur, il est évident que le bruit créé soit identique à ce dernier. Les PAC air/air produisent également ment un bruit modéré , mais grâce au condenseur placé à l’extérieur, le bruit se fait moins  entendre. Aussi, la gaine des climatiseurs mobiles n’est pas très esthétique et ils œuvrent sur une petite superficie au sol.

4. Les différentes catégories de climatiseur

Il existe deux grands groupes de climatiseurs. De prime à bord, les climatiseurs monoblocs qui comportent les parties chaude et froide dans le même ensemble. On les déniche la plupart du temps sur roulettes et très souvent agrafés au mur.

Par conséquent, ceux à roulettes sont très pratiques dans la mesure où ils peuvent être accessibles et utilisés de pièce en pièce et déplacés pendant l’hiver. Ils restent néanmoins très considérables (entre 20 et 40 kg) et peuvent se montrer complexes à manier.

Aussi, les monoblocs sont souvent très énergivores en électricité et créent suffisamment de bruit. Leur coût va de 200 euros à 1 600 euros pour les plus efficaces.

Le second type de climatiseur est la clim split, qui comprend la clim monosplit et multisplit. Ceux-ci sont divisés en plusieurs blocs : le bloc chaud qui expulse la chaleur est installé à l’extérieur, et le ou les blocs froids sont mis à l’intérieur pour transmettre la fraîcheur dans les pièces choisies.

Ils sont attachés par des tuyaux et des flexibles. Les clims splits sont plus actives que les monoblocs, mais sont également plus coûteuses. Leur installation doit être automatiquement faite par un connaisseur (environ 200/300 euros) ainsi que le coût de l’appareil (à partir de 600 euros). En outre, l’utilisation électrique est infime, le son de l’appareil ne se fera comprendre qu’à l’extérieur, et le bloc intérieur occupe moins d’espace dans la pièce à vivre.

5. Les éléments de sélection d’un climatiseur

Si vous penchez pour un climatiseur monobloc ou split, certains critères sont à considérer lors de l’achat car ils détermineront la prouesse de l’appareil.

En ce qui concerne l’exploit de l’appareil, il faut évaluer de 50 à 100 W de puissance par mètre carré, suivant la performance de l’isolation de votre habitat. Réserve faite également à l’utilisation électrique de la clim, raison pour laquelle il est préférable d’opter pour des appareils classés A+++ jusqu’à A sur le protocole énergie.

6. Etre attentif lors de l’acquisition d’un climatiseur

Il faut faire preuve de beaucoup de vigilance à ce qui est exposé sur la toile. Nombreux appareils portant le nom de « climatiseur » et suggérés à un prix autour de 100 euros sont en réalité de simples imitations de la réalité. Ils ne réagissent pas comme de véritables climatiseurs, mais produisent plutôt de l’air réfrigéré qui donne lieu à une fraîcheur.

En fin de compte, un simple radiateur à 20 euros fera mieux l’affaire qu’un de ces réfrigérants très coûteux. C’est une issue d’appui qui peut aider si vous ne ressentez pas le besoin d’investir dans une climatisation plus adéquate .

Toutefois, pour une longue durée un climatiseur reste la meilleure solution. Il marche comme un réfrigérateur qui ressort de la fraîcheur par compression et par relaxation d’un fluide frigorigène. De ce fait, l’air ambiant est alors rafraîchit sans être refroidi, puisque l’air soufflé est étanché pendant que la fraîcheur ambiante est aspirée.

7. Les vidéos sur le climatiseur mobile

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Comment fonctionne un climatiseur mobile sans évacuation ?

Ce climatiseur portable sans ventilation est facile à utiliser. L’eau évaporée perd des calories et refroidit l’eau. L’air intérieur chaud passe ensuite à travers un filtre humidifié par l’eau froide produite par le climatiseur.

Quelle est la bonne puissance d’un climatiseur mobile ?

La hauteur sous plafond standard est de 2,50 m et nécessite environ 100 watts d’électricité par mètre carré. Selon la superficie de la pièce, la puissance de l’appareil est définie comme suit : 1-20m² : 100-2000W. 21-40m² : 2100-4000W.

Comment évacuer l’air chaud d’un climatiseur mobile ?

Les climatiseurs portables émettent de l’air chaud à travers des conduits flexibles qui passent à travers des trous dans les fenêtres et les murs. Pour cette raison, ces produits sont conçus pour être plus efficaces que de simples ventilateurs.

Comment évacuer l’air chaud d’un climatiseur mobile sans fenêtre ?

Ce processus signifie qu’il n’y a pas de climatiseurs mobiles sans tuyaux d’échappement. Si vous ne voulez pas ouvrir les fenêtres, la seule solution est d’utiliser un ventilateur ou un rafraîchisseur d’air. Il est moins efficace, mais écologique et silencieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.