Comment traiter la charpente : guide pour débutant

L’usage standard de la charpente, est la couverture et le soutien des constructions d’une maison. De ce fait, il apparait un rôle déterminant concernant cet élément. De ce fait, il est important de la protéger et par conséquent de la traiter. A travers cet article il sera question de présenter le processus de traitement d’une charpente.

1. Pourquoi traiter sa charpente ?

Que votre charpente soit apparente ou non, il est indispensable pour vous, de veiller au bon entretien de votre charpente. Cet entretien passe par son traitement.  En effet, traiter votre charpente, vous permet de la conserver en bon état et ce pour une durée plus longue. Il est à noter que, le traitement antiparasite administré sur une construction neuve peut durer jusqu’à 10 ans. Traiter votre charpente, vous permet ainsi de l’immuniser contre les parasites.

2. Les éléments qui peuvent détériorer une charpente

L’essence du bois et la zone géographique de votre lieu d’habitation sont à considérer. Il existe de nombreuses causes pouvant porter atteinte à la qualité de votre charpente. En effet, les charpentes constituent une cible de choix pour certains parasites. Nous avons répertorié à cet effet deux (02) catégories d’insectes. Ces parasites devront être diagnostiqués par des professionnels.

  • Les insectes et larves xylophages : Les agents les plus répandus de cette catégorie sont le lyctus, le capricorne des maisons et la vrillette. Ces espèces, ont la caractéristique de creuser des galeries dans ladite charpente afin de se nourrir de bois ;
  • Les champignons lignivores : Il s’agit principalement mérules. Celles-ci se développent non seulement dans l’obscurité, mais aussi dans les espaces mal ventilés ainsi que, lorsque le bois est humide.

3. Les signes précurseurs attestant du mauvais état d’une charpente

Avant de traiter votre charpente, un diagnostic est à réaliser. Un bon diagnostic en effet, vous permettra de détecter les différentes anomalies présentes sur votre charpente. Ainsi, nous avons obtenus la classification de signes suivante :

  • La prolifération de multiples foyers d’infestation aux alentours : En effet, les insectes volent en recherchant du bois sain qu’ils pourront utiliser pour leur cycle de reproduction ;
  • La présence de taches blanches/brunâtres ou alors l’apparition de trous pouvant avoir une dimension de 10 mm. Ce trou est observable sur la surface de votre charpente ;
  • L’apparition soudaine de bruits de grignotement du bois ;
  • La production soudaine de sciure de bois ;
  • L’affaissement ou la déformation d’une couverture ;

4. Les risques que vous encourez si votre charpente n’est pas correctement traitée

Dans la mesure où votre charpente, n’est pas traitée comme il faut, il peu y avoir prolifération de la quantité de parasites à l’intérieur de votre charpente. Dans ce cas, vous encourez un triple risque : 

  • Premièrement, vous observerez une diminution notoire de la résistance mécanique de votre bois. Ceci va créer une sorte de discontinuité concernant le paramètre d’étanchéité au niveau des tuiles. A cet effet, il sera plus facile pour l’eau de s’infiltrer et de créer un cadre propice au développement de champignons. Ceci est une attaque double, en plus de la présence d’insectes xylophages ;
  • Deuxièmement, cette double attaque, va vous conduire dans la plupart des cas à un décapage ou alors à un renfort de la charpente. De plus, vous serez conviés à une reprise partielle ou bien totale de votre toiture. De lourdes dépenses financières sont à envisager ;
  • Troisièmement, dans les situations les plus avancées vous serez exposés à un risque de dégât des eaux ainsi qu’à une dégradation irréversible de l’isolation déjà mise en place. Les performances thermiques de votre domicile se verront être ternies ;

5. Est-il possible de traiter une charpente et ce, peu importe le cas ?

Notons d’abord, qu’il existe de nombreux moyens à caractère préventif ou curatif permettant de résoudre les problèmes susmentionnés. Néanmoins, ces solutions sont soumises à certaines contraintes. Il s’agit par conséquent de :

  • Le degré de développement : Il s’agit ici de mesurer à quel point, le bois a été attaqué. Si celui-ci a subi une attaque sur deux tiers de sa surface, un seul traitement ne suffira pas. Ce sera inefficace. De ce cas, une décontamination des parties est à prévoir. Il s’agit en effet de décontaminer les parties dites « vermoulues » à l’aide d’une herminette. Par la suite il faudra procéder à un renforcement voire un changement de vos pièces maîtresses ;
  • L’accessibilité en combles perdus : En effet, lorsque la différence de hauteur entre la partie basse et la partie haute de la charpente est assez grande, il devient nécessaire pour vous d’installer des échafaudages à caractère mobile. Et ce, afin de pouvoir accéder facilement à toutes les différentes pièces de bois ;
  • L’intervention en combles aménagés : C’est une opération réalisable. Il vous suffira juste de passer par le toit, puis d’enlever les tuiles (qui seront aussitôt remises une fois le traitement réalisé) ;

6. Le temps nécessaire pour réaliser le traitement de votre charpente

Il est à noter que, la durée d’intervention dépend tout d’abord de la taille de votre charpente, ainsi que de son accessibilité. De plus, il faudra aussi tenir compte de la phase de protection. Cette phase est non négligeable dans le cas où votre grenier est un lieu de stockage.

Des mesures d’ordre curatives réalisées par injection sur des combles perdues se réalisent en moyenne en 24 heures.

Veuillez noter, qu’il n’y a pas de contraintes pour les habitants de la maison. Ils pourront vaquer tranquillement à leurs occupations pendant la durée des travaux.

7. Les vidéos sur comment traiter la charpente

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Quel produit pour traiter une charpente ?

Le traitement thérapeutique et prophylactique des montures par injection est le plus couramment utilisé pour traiter les montures dites traditionnelles. Le traitement du bois par injection est recommandé pour traiter le bois et le protéger des attaques des larves de Xylofagos.

Comment traiter une charpente ancienne ?

Utilisez une perceuse sans fil pour percer un trou de 10 mm de diamètre dans les deux tiers du rail du cadre. Insérez la cheville d’injection et appliquez avec un pistolet à pression jusqu’à ce que le produit de soin déborde.

Quand faire un traitement de charpente ?

Le cadre doit être traité de manière prophylactique tous les 10 ans pour garantir sa durabilité. Mais parfois, certains parasites et champignons y poussent. Si votre ossature souffre de ces désagréments, il est impératif que vous la traitiez avec des remèdes cicatrisants.

Pourquoi faire un traitement de charpente ?

Le bois peut être une source de nourriture pour certains organismes, même lorsqu’il est vieux, sec et cuit à la vapeur. Le traitement du cadre est effectué pour contrer la présence de ces organismes et empêcher le cadre de s’effondrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.