L’aide financière à isolation -> guide pour débutant

Dans le but d’économiser l’énergie et avoir une facture mensuelle selon leur budget, plusieurs ménages optent pour une isolation partielle ou complète de leurs maisons. Le gouvernement, soucieux de lutter également contre le changement climatique encourage ces ménages par des allocations ou aide à l’isolation des messages français. Quelles sont les conditions ou norme à respecter pour pouvoir bénéficier d’une aide de l’Etat ? Quels sont les différents types d’isolation ?

1. Normes d’isolation

L’évolution du monde dans le secteur du bâtiment, conditionné en partie par les règlements thermiques se poursuit pour pérenniser les ressources naturelles et préserver ainsi l’environnement. Les pouvoirs publics encouragent les rénovations de l’isolation thermique des bâtiments. C’est pour le gouvernement a mis sur pied plusieurs normes qui doivent être respectées.

L’isolation des ménages et des logements existent sont obligatoire dans tout le territoire français ; dès lors que vous engagez des travaux de rénovation partielle ou totale voir même d’une construction nouvelle.

De plus, lors de la location ou la vente d’un appartement, il est conseiller que l’isolation soit de très bonne qualité. La réglementation Thermique (RT) adopté en 2005 encadre l’amélioration des performances énergétiques des constructions neuves d’au moins 15 %, avec une évolution tous les Cinq ans.

A partir 2012, la RT s’applique uniquement au bâtiment nouvellement construit. Elle interdit aux ménages à revenu faible de consommer plus de 50 KWh/m2 tous les ans. Par contre la réglementation RE 2020 s’adresse à tous les bâtiments nouvellement construits.

L’impact des travaux d’isolation, apparaît aujourd’hui comme un de pouce et améliore considérablement notre consommation énergétique et par conséquent nous permettons d’être plus écologiques. En isolant, les ménages sont moins chauffés et par conséquent utilisent, moins d’électricité, de gaz ou de boisLes émissions de CO2 sont diminuées ainsi que les particules nocives pour l’environnement ce qui permet de préserver la santé des habitants.

De plus, la maison pourra bénéficier d’amélioration des performances énergétiques. A noter aussi, une maison bien isolée permet la durabilité de la structure est allongée et les travaux de maintenance sont réduits. L’État encourage les particuliers à pouvoir faire des travaux d’aménagement.

2. Isoler un bâtiment pendant l’hiver ?

Lorsque la température est à 30° C, elle atteint très rarement le sol, même lors des plus fortes canicules ! Connaissant cela, comment agir lorsque celui-ci nous frigorifie les pieds ? Nous vous proposons cinq solutions :

  • Posez une moquette 

Comme pour tout revêtement souple, la pose libre et la pose collée sont envisageables pour la moquette. Toutefois, en raison de la souplesse particulière de celle-ci, nous préconisons la deuxième solution.

  • Posez le parquet flottant isolant

L’isolation est une étape à ne pas négliger lorsque vous posez un parquet au sol. Quelle que soit la méthode de pose (clouée ou flottante), l’installation d’un isolant thermique est indispensable. L’isolation acoustique, par contre, ne se justifie que dans les bâtiments collectifs.

  • Pensez au plancher chauffant

Le plancher chauffant est actuellement très conseillé par les constructeurs ou entreprises de rénovation du bâtiment. Mais entre les conditions d’installation, les coûts d’achat et promesses de rentabilité, difficile de faire un choix clair sur ce système de chauffage. Le plancher chauffant hydraulique, à basse température, donne un meilleur rendement lorsqu’il est assimilé à une chaudière condensation ou à une pompe à chaleur.

  • Isolez le plafond

Parmi les possibilités existantes, l’isolation en sous-face n’est pas la plus connue. Ses atouts sont pourtant nombreux. Plancher en béton non isolé séparant la maison d’un sous-sol non chauffé est toujours source de déperditions thermiques. Il est possible de régler ce problème à l’aide d’une isolation en laine de verre.

  • Isolez le plafond de la pièce inférieur

Si vous vivez en étage dans un immeuble, vous n’aurez pas froid aux pieds car vos voisins du dessous vous chauffent. Mais par contre, si vous êtes au rez-de-chaussée ou dans une maison, ce n’est pas la même chose. Isolez le plafond évite les pertes de chaleur, conserve la chaleur à l’intérieur de la pièce en hiver, et conséquence la chaleur ne pénètre pas dans la pièce en été.

 Matériaux pour isoler un bâtiment

  • Brique à isolation thermique : c’est un produit naturel, écologique et est conforme à la norme NF. Ces briques permettent d’optimiser les performances thermiques, acoustiques et sismiques.
  • Isolant thermo-réflecteur multicouches : pour l’isolation des toitures et sous-toitures, des cloisons, sous-planche et dalles, garages et bardages extérieurs, la thermo-réflexion permet de faire une économie d’énergie en hivers et un confort de vie en été.
  • Isolations par polystyrène : le Xtherm (constitué de plaque de pâtre et de PSE) sert à dédoubler l’intérieur sous tous types de murs. Il permet aussi d’assurer une isolation thermique comme acoustique et réduit sensiblement le rayonnement infra-rouge par absorption et réflexion, pour plus de confort thermique et d’économie d’énergie.
  • Plaques de sous-toiture flexibles : elles offrent une adhésivité naturelle qui empêche les tuiles de glisser. Ces plaques s’adaptent à tout type de tuiles et offre un confort thermique supérieur ainsi qu’une étanchéité.

3. Les produits isolants et isolation globale

Certains produits isolants ne sont efficaces que pour une application précise. Ce n’est pas le cas de mousse isolant qui est polyvalente. Pour réaliser l’isolation globale des bâtiments privés ou publics, neuf ou en rénovation, les mousses agissent efficacement pour :

  • L’isolation des parois murales ou murs.
  • Isoler des planchers en bois ou des sols.
  • Isolation des rampants de toiture et des combles.
  • Une isolation en sous-face de plancher.
  • L’isolation d’un vide.

4. Vidéos sur l’aide isolation

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Quelle aide en 2022 ?

Dans le cadre du plan de résilience, afin d’encourager les ménages à engager des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a décidé de revaloriser de 1 000 euros Ma Prime Rénov’, pour certains travaux bien précis, au 15 avril 2022, et ce, peu importe le revenu du foyer le niveau de revenus du foyer.

Quelles sont les aides pour la rénovation énergétique en 2022 ?

À partir du 1er juillet 2022, MaPrimeRénov’ Sérénité sera cumulable avec la Prime Énergie Monexpert. Cela offre aux ménages de disposer d’une meilleure prise en charge financière des travaux de rénovation thermique.

Quelles sont les personnes éligibles à la Prime Rénov’ ?

La Prime Rénov’ concerne tous les propriétaires, y compris les propriétaires bailleurs qui donnent en location un logement dans la limite de trois logements aidés. Les logements doivent être occupés à titre de résidence principale au moins 8 mois par an (contre 6 mois avant 2022).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.