Le poêle à granulés -> guide pour débutant

Face à une problématique environnementale toujours plus importante, l’énergie renouvelable reste priorisée. En effet, que ce soit en matière d’électrification ou de couverture réseau tous ménages met un point d’honneur à être écoresponsable. Il est donc tout naturel que même en matière de chauffage l’énergie verte soit privilégiée. Encore appelé à poêles à pellets, les poêles à granulés sont des appareils de chauffage domestique au même titre qu’une cheminée. Pratique et efficace, ce dispositif fait l’unanimité aujourd’hui. Facile à l’installation et à l’utilisation, le poêle à granulés permet de faire des économies de chauffage tout en servant de chauffage d’appoint pour les saisons hivernales.

1. Présentation et mode de fonctionnement du poêle à granulés

            Le poêle à granulés est un équipement de chauffage qui fonctionne par combustion des granulés de bois ou pellets il est autonome et dispose d’un rendement plus élevé que celui d’une cheminée. Son alimentation ne nécessite pas n chauffage central pour fonctionner, le dispositif a juste besoin de pellets issus de la transformation de déchets de bois industriels. Néanmoins, le poêle à bois utilise une légère alimentation électrique permettant de le relayer lorsque son autonomie est désactivée. Celle-ci pouvant aller jusque dans les 72 heures.  Il est composé des pièces suivantes qui peuvent varier d’un modèle à un autre : Le moteur, La chambre à combustion, Le cendrier, La vis sans fin, un ventilateur et enfin la réserve.

De manière générale, le poêle à granulés dispose d’une alimentation automatique c’est-à-dire que les granulés sont automatiquement conduits dans un silo de stockage soit par un mécanisme d’aspiration moins répandu ou par un mécanisme de vis sans fin. Le système d’alimentation automatique étant le plus répandu, ce dernier n’est pas pour autant le seul à exister. Des poêles à granulés à chargement manuel existent aussi ils sont munis de trappe servant à mettre des granulés par paquets dans l’appareil. Les poêles à pellets ont par convention un système de fonctionnement décrit en quatre étapes :

Etape 1 : La combustion

            Elle s’effectue au sein de la chambre de combustion après que les granulés y soient acheminés par la vis sans fin. Le feu est automatiquement allumé à l’aide d’un système de résistance électrique et il est par la suite alimenté par un apport en oxygène par le ventilateur.

Etape 2 : Paramétrage du poêle

            Il est possible de programmer à l’avance son poêle à granulés afin de calibrer son fonctionnement. Il sera alors question de préciser les plages horaires pendant lesquelles le dispositif sera opérationnel, la vitesse d’acheminement des granulés vers la chambre de combustion.

Etape 3 : Emission et diffusion de la chaleur

            Après combustion des granulés de la chaleur est produite afin d’être diffusée soit dans une pièce de la maison soit dans plusieurs pièces. Généralement ce sont les poêles à convection qui se cantonnent à une diffusion unique c’est-à-dire dans la pièce ai sein de laquelle le poêle est installé. Le chauffage par un poêle à granulés est un chauffage d’appoint à cet effet il est incapable de s’étendre dur l’intégralité de la maison bien que plus d’une pièce puisse être chauffée.

            Lorsqu’on veut procéder au chauffage de plusieurs pièces à la fois, il convient d’associer le poêle à pellets à un conduit d’aération qui conduira l’air chaud dans les pièces reliées. La consommation en granulés sera donc plus importante pour obtenir un chauffage de qualité.

Etape 4 :  Evacuation des déchets

            Il s’agit ici d’évacuer les fumées par ventilation vers l’extérieur en passant vers la toiture ensuite aspirer les cendres en retirant au préalable le creuset.

2. Quels sont les différents types de poêles à granulés ?

            Dans le choix du poêle à granulés le plus optimal, plusieurs modèles s’offrent à nous

  • Le poêle à granulés traditionnel :

 C’est le plus populaire avec lui la chaleur est mieux répartie, il est assez rustique donc relativement bruyant. Son rendement énergétique reste néanmoins très élevé. Il est d’autant plus pratique car permet d’atteindre rapidement la température demandée pour se stabiliser une fois cette dernière atteinte.

  • Le poêle à granulés à convection naturelle :

Ce type est plus indiqué pour produire de la chaleur de proximité. En effet, ce modèle étant plus silencieux et plus compacte, certaines pièces des poêles standards ne figurent pas dans sa configuration. L’absence de ventilateur interne notamment permet une ventilation naturelle mais de courte portée. Les pellets sont incinérés dans la chambre à combustion puis l’air chaud est évacué par la toiture.

  • Le modèle à convection forcée :

Ils disposent d’un ventilateur afin de souffler l’air réchauffé dans la pièce pour un meilleur chauffage.

  • Les poêles à granulés canalisables pour chauffer plusieurs pièces à la fois

Ce modèle dispose de plusieurs ventilateurs afin de permettre le chauffage de plusieurs pièces de la maison. Il s’agit d’un mode de chauffage assez économique bien que très technique. Sa mise en œuvre repose sur l’incrustation dans les murs de circuit de canalisation visant au transport de l’air chaud dans les pièces.

3. Avantages du poêle à granulés

            Le poêle à granulés est une source de chauffage aux multiples avantages ceux-ci sont principalement d’ordre Ecologique, économique et esthétique.

Avantage écologique

          L’énergie produite par le poêle à granulés provient des granulés de bois. Ces granulés sont issus de la transformation des sciures de bois. Le bois étant une matière à la fois naturelle et renouvelable, la production d’énergie se fait dans le respect de l’environnement. De plus le bois est un matériau à forte performance de chauffage il est relativement autonome et programmable permettant une programmation optimale des temps de fonctionnement.

Avantage économique

            Dans un monde où les prix du gaz et du carburant augmentent inlassablement, le prix du moi et mieux encore des déchets de bois reste accessible à toutes les bourses désireuses de bénéficier de ses avantages énergétiques en effet disposer d’un poêle à granulés permet de faire d’importantes économies sur le chauffage par rapport aux moyens classiques.

Atout esthétique

          Les designs que proposent les poêles à pellets aujourd’hui sont à la fois très beaux et très compactes. Ceux-ci permettent de s’adapter à la configuration de la maison en vue de fournir un chauffage intégral à toutes les pièces nécessiteuses

4. Découvrons les inconvénients du poêle à granulés

            Le poêle à granulés bien que très utile n’est pas dénoué de limites. Cette rubrique se propose de les énumérer :

Engin relativement bruyant

            En effet la plupart des modèles est responsable d’assez importantes nuisances sonores dues à leur ventilateur. Fort heureusement ce bruit ne s’étend pas réellement à l’ensemble de l’activité mais plus au moment du démarrage. Le bruit émis par le poêle reste problématique de ce fait plusieurs utilisateurs préfèrent se tourner vers les types à convection naturelle qui sont exempts de tout bruit.

Entretien long et difficile

            Le poêle à pellets nécessite un entretien long et fastidieux pour la bonne et simple raison que l’entretien doit se faire de façon fréquente et les pièces nécessitent chacune une attention particulière. De plus certaines tâches d’entretien à l’instar du ramonage doivent exclusivement être faites par un professionnel à des fréquences plus espacées.

5. Les vidéos sur le poêle à granulés

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Est-ce rentable de mettre un poêle à granulés ?

Mode de chauffage à sortie normale
Choisir un poêle à granulés, c’est profiter d’un confort optimal. En fait, cet appareil offre une efficacité de 85 à 95 % par rapport à 70 à 80 % des poêles à bois standard.

Est-ce qu’un poêle à granulé chauffe bien ?

Le chauffage aux granulés de bois améliore les performances en moyenne de 85 à 95 %, contre 70 à 80 % pour les poêles à bûches. Contrairement aux bûches fendues, les granulés ont un pouvoir calorifique plus élevé. Cela signifie que les granulés sont brûlés plus densément, ce qui permet des temps de chauffage plus longs.

Quel avenir pour le poêle à granulé ?

Selon les dernières données de Propellet, l’Association nationale des experts en chauffage aux granulés de bois, la production nationale de granulés est passée de 50 000 tonnes en 2005 à 1,7 million de tonnes en 2020. D’ici 2023, elle devrait même approcher les 3 millions de tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.