Isolant au sol : guide pour débutant

Nous ne sommes pas toujours conscients que les pertes de chaleur au sol peuvent représenter jusqu’à 10 % des coûts de chauffage mensuels. Les planchers non isolés sont sujets aux ponts thermiques et aux problèmes d’humidité. Par conséquent, l’isolation des sols est le moyen idéal pour éviter ces problèmes et en même temps économiser de l’argent. L’isolation du sol améliore le confort thermique et économise l’énergie. La température du sol non isolé est d’environ 11°C, mais si le sol est isolé, la température moyenne atteint 20°C, ce qui est beaucoup plus confortable.

1. Quels isolants choisir pour cette opération

La plupart des isolants sont disponibles sur plusieurs formes (en vrac, en rouleaux ou en plaques). Un bon isolant est la capacité de retenir la chaleur. De plus, isoler le sol le rend plus confortable et permet de réaliser des économies. Il existe plusieurs matières pour isoler le sol : laine minérale, fibre végétale naturelle. Plus l’isolant appliqué est épais, plus la résistance thermique est élevée. Il est donc conseillé de poser jusqu’à 30 cm d’isolant si possible. Gardez à l’esprit que l’isolant que vous choisissez doit respecter les normes de protection incendie en vigueur et ne pas nuire à la qualité de l’air de votre maison.

Chaque isolant a ses propres caractéristiques et méthodes de montage. Le choix du matériel dépend de la situation. Parmi les isolants on peut citer :

  • Panneaux isolants rigides
  • Mousse polyuréthane projetée
  • Chape isolante
  • Rouleaux isolants
  • Isolants en vrac

2. Panneaux isolants rigides en polystyrène expansé (PSE)

Les panneaux isolants en polystyrène expansé (PSE) sont idéaux pour l’isolation des sols. Ils sont légers, résistants à l’humidité et, surtout, résistants à la compression, ce qui est évidemment un must pour les sols. Les panneaux PSE offrent également de bonnes performances en termes d’isolation thermique.

L’isolation du sol par le dessous : Si vous isolez le sol par le dessous, si le plafond soit plane et accessible, les plaques isolantes sont une bonne solution. Si ce n’est pas le cas, la mousse pulvérisée peut être appliquée plus rapidement et est donc moins coûteuse.

L’isolation du sol au-dessus : Elles sont idéales car le sol doit supporter la charge et les panneaux rigides résistent à la compression. Notez qu’une couche de ragréage est généralement nécessaire pour niveler le sol. De manière générale, les panneaux isolants PSE sont choisis car ils sont les plus rentables.

Les prix des panneaux isolants rigides varient entre 15 à 40 €/m².

Mousse polyuréthane projetée

La mousse polyuréthane (PUR)  pulvérisée est un excellent isolant. Lorsqu’elle est pulvérisée sous forme liquide, la mousse remplit tous les coins et recoins sans problème. Il durcit ensuite et forme une couche uniforme sans ponts thermiques. En outre, il peut être appliqué rapidement, ce qui réduit les coûts de main-d’œuvre. La mousse pulvérisée convient aussi bien pour l’isolation des sols par le dessous que par le dessus.

L’isolation du sol par-dessous : Puisque la mousse de polyuréthane peut être facilement appliquée au plafond d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire, c’est souvent la meilleure solution, surtout lorsqu’il y a des tuyaux dans le plafond.

L’isolation du sol par-dessus : Il est également recommandé d’utiliser de la mousse pulvérisée pour isoler le plancher au-dessus. De plus, l’installation est rapide et aucune couche de ragréage n’est nécessaire : la mousse peut être appliquée directement sur des tuyaux ou des sols inégaux, ce qui permet d’économiser du temps et de l’argent. Enfin, on pose une chape au-dessus de la couche isolante. Les prix de la mousse polyuréthane projetée varient entre 25 à 35 €/m².

Chape isolante

Elle contient un isolant thermique comme son nom l’indique. Ce sont généralement des billes de polystyrène d’un diamètre de 2 à 6 mm. Comme la mousse pulvérisée, ce type de chape forme une couche uniforme d’isolation, mais la chape ne peut être posée qu’au-dessus du sol.

L’isolation du sol par-dessus : Lorsque le sol par dessous ne peut être isolé, la chape isolante est une excellente solution. C’est une couche isolante qui prend très peu de place. Cependant, la chape elle-même n’offre pas de bonnes valeurs d’isolation : il est recommandé de la combiner avec une autre méthode d’isolation pour de bonnes performances. Les prix de la chape isolante varient entre 25 à 35 €/m².

Rouleaux isolants

Les rouleaux isolants, très souvent fait en laine minérale, sont légers, flexibles et offrent une bonne isolation thermique et acoustique. Les rouleaux isolants ne résistent pas à la compression comme les panneaux rigides. C’est la raison pour laquelle, ils ne sont utilisés que pour isoler le sol par dessous.

L’isolation du sol par dessous : la laine minérale est perméable à la vapeur, ce qui la rend idéale pour l’isolation des planchers par dessous : l’humidité peut s’échapper et ne pas s’accumuler dans le bois. Par contre, il faut couper les rouleaux à la bonne taille, le fixer… toutes ces taches nécessitent plus de main d’œuvre. Les prix du rouleau isolants varient entre 15 à 30 €/m².

Isolants en vrac

Les isolants en vrac, tels que la perlite ou la vermiculite, sont des particules qui peuvent être soufflées dans un espace pour former une couche isolante. C’est une bonne alternative à l’isolation par dessous lorsque le vide sanitaire est difficile d’accès.

L’isolation du sol du vide sanitaire : Lorsqu’un vide sanitaire est difficile d’accès et ne peut isoler son plafond, vous pouvez tout de même injecter de l’isolant en vrac sur son sol. La perlite ou la vermiculite sont des choix populaires car ces minéraux sont très résistants à l’humidité. Par conséquent, les vides sanitaires peuvent être isolés avec ces matériaux même lorsque la nappe phréatique est élevée. Les prix des isolants en vrac varient entre 20 à 50 €/m². 

3. Vidéos sur les isolants sol

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Quel est le meilleur isolant pour sol ?

Lorsque l’on parle de l’isolation du sol, les plaques de polystyrène ou de polyuréthane sont les plus adaptées. Toutefois certains isolants plus souples comme la laine de verre peuvent également faire l’affaire.

Comment déterminé que son sol est isolé ?

Des murs et un sol très froid avec de l’humidité s’installant sur les murs laisse penser à une mauvaise isolation thermique.

Comment isolé un sol ancien ?

Ici pour obtenir le résultat on isole plus le plafond de votre vide sanitaire que votre sol. Il est également possible de créer un plancher à hourdis pour isoler le dessous du sol. L’isolation par le dessous ne nécessite pas de retirer votre revêtement.