L’étude thermique : guide pour débutant

Le cycle de vie est établi de sorte à ce qu’après notre naissance, nous faisons nos études, nous bâtissons notre carrière et nous fondons notre petite famille. Ainsi, nous sommes appelés à nous construire un lieu d’habitation pour y abriter notre famille. De ce fait, nous nous rapprochons des professionnels du bâtiment qui vont réaliser un projet de construction en fonction de nos aspirations. Ces projets de construction nécessitent aujourd’hui, pour leur réussite, de nombreuses études à réaliser à l’instar des études thermiques.

Les études thermiques renvoient à l’analyse des matériaux et équipements qui consomment l’énergie dans une habitation. Autrement dit, c’est l’analyse du degré de performance de l’énergie pour un projet de construction. Cette analyse est encadrée par une méthode réglementaire nommée « Règlementation Thermique 2012» (RT 2012)  pour le calcul du besoin bioclimatique, de la consommation des énergies primaires et de la température intérieure conventionnelle.

1. L’intérêt de la réalisation des études thermiques

L’intérêt de la réalisation des études thermiques est perceptible au travers de plusieurs points à savoir :

  • Effectuer le meilleur choix de conception

Cette étape permet au bénéficiaire de l’étude de faire part au maître d’œuvre de ses attentes en termes de disposition, d’utilisation et de confort du chauffage et de l’isolation afin que ce dernier tienne compte de cela dans sa conception.

  • Acquérir un label

Dans l’optique de bénéficier des aides financières telles que la réduction de la TVA, les crédits d’impôt, les prêts à taux zéro, pour son projet de construction,  il est nécessaire que notre label de performance énergétique soit d’un certain niveau.

  • S’aligner à la réglementation thermique 2012

L’attestions du permis de bâtir est octroyée lorsqu’un ensemble de règles de construction est respecté. Relativement à l’énergie thermique,  il est question de respecter la réglementation thermique 2012 qui a pris effet à partir de Janvier 2013 pour les constructions nouvelles. Celle-ci oriente les analyses thermiques afin qu’elles soient considérables ou valables.

2. Les différentes étapes de la réalisation des études thermiques

Elles sont constituées de nombreux calculs qui permettent une bonne évaluation de l’étude. Notons que ces calculs sont rendus obligatoires par la RT 2012. Elles peuvent être classées ainsi qu’il suit :

  • Le calcul du besoin bioclimatique (Bbio)

Il s’agit de déterminer le coefficient relatif à l’énergie nécessaire pour un logement. Ce coefficient rend compte de l’efficience énergétique du logement. Le besoin bioclimatique est estimable à partir des besoins en chauffage, des besoins de ventilation et d’éclairage.  Il se calcule par la formule suivante :

Bbio = 2 (besoin en chauffage + besoin en refroidissement) + 5 (besoin en éclairage)

Le résultat obtenu de ce calcul doit être égal ou inférieur à celui proscrit par la réglementation thermique 2012 qui est de 60 points pour des logements non climatisés. Cette mesure étant respectée, l’on se verra accorder une attestation de permis de construire. Par contre, si ce résultat est supérieur à cette prescription légale, il sera question d’effectuer des mesures de réduction pour le rendre équivalent ou en dessous de la Bbio maximale. Ainsi, pour réduire la valeur de ce coefficient, il est recommandé de réduire les besoins soit de chauffage, soit de refroidissement, soit d’éclairage.

En ce qui concerne la réduction du besoin en chauffage, il est recommandé de :

  • Désorienter les surfaces vitrées qui sont en direction du nord ;
  • Orienter au maximum les surfaces vitrées vers le sud afin d’optimiser la réception des apports solaires ;
  • Améliorer la qualité des isolants ou augmenter son épaisseur ;
  • Effectuer la maintenance des ponts thermiques ;
  • Se munir des nouveaux équipements vitrés de qualité ou effectuer des rénovations.

Relativement à la réduction du besoin en refroidissement, il est indiqué de :

  • Améliorer l’inertie ;
  • Installer des protections solaires.

Pour la réduction du besoin en éclairage, il est préconisé de solliciter l’éclairage naturel au détriment de l’éclairage artificiel avec les installations des surfaces vitrées orientées vers le sud du logement.

  • Le calcul de la consommation d’énergie primaire (CEP)

Il est question de déterminer le coefficient de la consommation d’énergie primaire qui doit être inférieur  ou égale à la consommation conventionnelle soit 50 KWh/m². Lorsque cette mesure est observée, on vous délivre une attestation de fin de chantier. La consommation d’énergie primaire prend en compte plusieurs éléments entre autres le chauffage, les équipements auxiliaires de chauffage, le chauffage d’eau sanitaire, l’éclairage, le refroidissement, la ventilation etc.

Le calcul de ce coefficient est traduit par la formule suivante :

CEP = Consommation d’énergie primaire annuelle (chauffage + éclairage + ventilation + chauffage d’eau sanitaire + équipements auxiliaires) – production photovoltaïque

Il n’est pas superflu de rappeler qu’il est possible de diminuer ce coefficient de CEP soit en améliorant le besoin bioclimatique, soit en installant des équipements de production d’énergie de qualité supérieure ou en utilisant des énergies renouvelables.

  • Le calcul de la température intérieure conventionnelle

Il renvoie à la détermination de la valeur de la température par heure dans un lieu d’habitation lorsque celui-ci est occupé durant une journée entière. Il faut donc observer les cinq jours les plus chauds de la période estimée et s’assurer que la température intérieure conventionnelle est inférieure ou égale à la valeur imposée par la réglementation thermique 2012 étant de 26°C. Lorsque cette mesure est observée, on vous délivre une attestation de fin de chantier. Si votre valeur de TIC est au-delà du seuil de référence, vous pouvez installer les protections solaires ou augmenter l’inertie du local.

3. Vidéos sur l’étude thermique

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Qui peut réaliser une étude thermique ?

Lorsque l’on parle d’étude, on comprend compétence particulière tel est la raison pour laquelle, elle doit être réalisé par un bureau d’étude thermique (BET). Il s’agit d’entreprise comptant des ingénieurs et techniciens spécialisés sur la question d’énergies et de bâtiments.

Quand est-ce qu’une étude thermique est-elle nécessaire ?

Pour n’importe qu’elle projet de construction de plus de 50 m² une étude thermique est obligatoire et indispensable à la validation d’un permis de construire.

Quelles sont les 3 notions liées à la thermique dans un bâtiment ?

Les 3 notions liées à la thermique dans le bâtiment sont : la capacité thermique massique du matériau, la masse volumique, la capacité thermique volumique qui est un produit des deux premiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.