La cuisinière à bois chauffage central -> guide pour débutant

Dans le temps on employait des cuisinières pour chauffer toute la maison, la cuisinière à bois chauffage central d’aujourd’hui est la descendante de cet ancêtre. Toutefois qu’elle s’en inspire, elle n’a plus rien avoir avec son prédécesseur. Il est vrai qu’elle permet toujours de faire la cuisine ainsi que de chauffer le logement, mais la technologie employée pour ce moyen de chauffage à la fois écologique et économique n’est plus pareille.  Car cette cuisinière se débarrasse des énergies chères et polluantes tout en assurant la cuisson de vos plats les plus délicieux au feu de bois. Il sera donc important de vous édifier sur quoi il est question.

1. De quoi est-il question ?

Cet équipement de cuisine est complètement différent de celui de nos grands-parents et n’en garde que quelques spécificités. La présence d’un bouilleur dans votre cuisinière à bois offre la possibilité de chauffer tout logement. Son alimentation avec des bûches produit une élévation de température au niveau des plaques de cuisson du four ainsi que du bouilleur. Le bouilleur en question assure le rôle d’échangeur de chaleur en chauffant l’eau à l’intérieur du circuit de chauffage central et de produire dans la foulé l’eau chaude sanitaire. Notre cuisinière à bois participe au chauffage de la maison de deux manières à savoir :

  • Directement comme toute poêle à bois.
  • Indirectement en assistance de votre chaudière principale de chauffage central.

2. Mode d’installation de ce type de cuisinière

La cuisinière à bois est un peu volumineuse et s’installe en général dans de grandes cuisines dans lesquelles la tradition règne en maître. Sur le plan technique, elle exige de faire une liaison entre son foyer et un conduit d’évacuation de ses fumées et son bouilleur au circuit de chauffage central. Il en va sans dire comme pour tout équipement à bois que le conduit d’évacuation sera un tube inox de la buse à la sortie de toit. Ceci afin de répondre aux exigences de la norme NF DTU 24.1 qui garantit une sécurité optimale. Il est très simple d’établir le couplage bouilleur chauffage central : lorsque la température de l’eau contenue dans le circuit atteint une température prédéterminée, une circulateur active l’eau du circuit de chauffage central. Cette production d’eau chaude sert à alimenter directement les radiateurs du logement, étant en stockage dans un ballon tampon pour rejoindre le cumulus d’eau chaude sanitaire. Toutefois que le stockage des bûches ne soit pas technique, il n’en reste pas moins très important car elles doivent rester à sec. Généralement de 45 cm, les bûches se doivent d’être disposées dans une pièce dédiée à cet effet tout en étant non loin de la cuisine.

3. Les types de cuisine à bois de chauffage

Il est vrai que la bûche propose une belle flamme et se trouve à la fois économique et écologique. Il existe du moins l’éventualité d’une rupture de stock de votre combustible, d’où il serait utile d’opter pour un modèle de cuisinière mixte. Cet autre modèle combine à la fois l’électricité, le bois et le gaz.

4. Cuisine à bois de chauffage central : avantages et inconvénients

La cuisine à bois de chauffage central dispose de plusieurs avantages qui sont :

·         Sur le plan écologique : Le bois en sa qualité d’énergie renouvelable qui ne rejette dans l’atmosphère que la quantité de CO2 stockée par l’arbre au courant de sa vie. En faisant utilisation du bois comme énergie, cela réhausse l’intérêt économique des forêts contribuant ainsi à leur bonne gestion. Un arbre abattu est directement remplacé par un arbre planté.

·         Sur le plan économique : le bois se présente comme la meilleure alternative aux énergies fossiles et à l’électricité dont le prix ne fait que grimper. La bûche de bois s’avère très compétitive avec un prix de 0,043 en 2018 pour 1 KWH.

·         En termes de puissance : la cuisinière à bois avec bouilleur présente très souvent une puissance comprise entre 12 KWh et 20 KWh. Un appareil de chauffage à bois est donc assez puissant au cœur d’une maison.

·         Un haut rendement : la cuisson des repas tout en alimentant les radiateurs en eau chaude permettent à la cuisinière à bois avec bouilleur un usage de chaque calorie de la combustion. Grâce à la technologie de la double combustion sur lequel les appareils de bonne qualité s’appuient permet une ré-inflammation des gaz issus de la combustion primaire. Cette technologie permet d’atteindre les 80% de rendement, tout en limitant la production de cendres et l’émission de particules.

·         Les aides d’Etat : éligible aux aides accordées par l’État au titre de la transition énergétique (CITE, prime coup de pouce, subventions de l’ANAH). Il est également très facile de rentabiliser la cuisinière à bois avec bouilleur par la faiblesse de son coût d’acquisition ainsi que les économies réalisées à l’usage.

Cette cuisine à bois est également dotée de quelques inconvénients parmi lesquels on peut citer :

  • Le souci de l’espace, l’installation d’une telle cuisinière nécessite suffisamment d’espace car elle est souvent volumineuse.
  • L’allumage : dans le besoin d’un gain de temps vous trouverez l’allumage à bois très lent à mettre en marche en comparaison à une cuisinière électrique.
  • L’entretien : cette cuisinière à bois nécessite au minimum un nettoyage régulier qui comprend un vidage des cendres du tiroir ou nettoyer la vitre de combustion de la même façon que pour une poêle à bois. Prévoir au moins deux fois par an un ramonage des conduits.

5. Les vidéos sur la cuisinière à bois chauffage central

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Comment fonctionne une cuisinière à bois ?

Les poêles à bois dégagent de la chaleur par rayonnement et convection. Grâce au feu, qui diffuse la chaleur directement dans la pièce par rayonnement, et aux matériaux qui le composent (fonte, stéatite…) par convection.

Comment chauffer avec une cuisinière à bois ?

Cuire sur le côté cuisson du poêle à bois.
Pour cuisiner à haute température, il est nécessaire d’insérer une bûche de petit diamètre et de maintenir la prise d’air ouverte pour obtenir une flamme vive. Pour chauffer le plat plus rapidement, le pot doit être placé sur un cercle.


Quelle casserole pour cuisinière bois ?

Pas besoin de changer de batterie de cuisine ! Toutes les marmites et casseroles en fonte, acier, cuivre et inox conviennent à la cuisson au feu de bois sur une plaque en fonte dans une cuisinière.

Quel est le prix d’une cuisinière à bois ?

Cela dépend de la marque. On peut l’estimer à 2 500 euros en moyenne, allant de 1 000 euros à 8 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.