Le climatiseur : guide pour débutant

Dans l’optique de passer un été serein, il est primordial de penser à l’achat d’un climatiseur mobile. La diversité de ce type de produits ne rend pas le choix facile. Néanmoins, notre article vous permettra de faire le choix optimal en fonction de vos besoins et de vos ressources. Il s’agira pour nous de présenter les caractéristiques des différents modèles de climatiseur : typologie, puissance, prix etc.  

1. Définition d’un climatiseur mobile

Un climatiseur est un appareil qui permet de rafraîchir l’air ambiant dans une pièce. Cet appareil capte de prime à bord l’air chaud présent de la pièce, le canalise à travers un circuit frigorifique afin de le refroidir, ensuite réintroduit l’air frais dans la pièce. Les calories extraites de l’air chaud initial, sont ensuite réinjectées soit à l’extérieur à partir d’une gaine d’évacuation, soit à partir d’un réseau d’eau courante de logement.

Quant aux climatiseurs fixes, ils ne peuvent être utilisés que dans une seule salle, contrairement à un modèle mobile que vous pouvez facilement déplacer au quotidien à votre guise. Celui-ci est donc le choix idéal pour bon nombres de personnes car il permet par exemple de rafraîchir le salon durant le jour et la chambre à coucher durant la nuit.

2. Classification des climatiseurs

En ce qui concerne les climatiseurs mobiles, il existe deux modèles. D’abord, le modèle « monobloc » qui est composé d’un seul élément. Du fait de sa composante unique, il est considéré comme le climatiseur le plus simple à déplacer. Il est nécessaire de le placer près des ouvertures à l’instar des portes ou des fenêtres parce qu’il est conçu de sorte à évacuer l’air chaud à partir d’une gaine.

Après, vous trouvez le modèle « split » qui est composé d’une unité intérieure qui est de plus petite dimension et moins bruyante qu’un modèle « monobloc ». Cette dernière est liée à un condensateur devant être installé à l’extérieur. Des deux modèles, ce dernier est celui qui couvre le plus d’espace en fraicheur.

Notons que les climatiseurs fixes sont tous du même prototype, les seules différences sensibles sont la marque de fabrique et la puissance.

3. Optimisation de l’énergie d’un climatiseur mobile

La climatisation d’une pièce entrainement inévitablement une importante consommation d’électricité. Les fabricants des modèles de climatiseurs mobiles actuels, produisent des prototypes ayant une amélioration constante de leur performance énergétique au fil du temps.

L’étiquette « Energie Label » inscrit sur les différents appareils vous permet d’apprécier leurs  qualités sur différents aspects. Nous vous recommandons d’accorder plus de privilège à la catégorie A et A+ pour assurer une optimisation de vos dépenses en électricité.

La seconde mesure consiste à faire un choix de puissance fonction de vos besoins. La climatisation d’une pièce spacieuse nécessitera par exemple un appareil de forte puissance. Concrètement, il est conseillé de prévoir 100W par unité de mètre carré donc pour une pièce de 10 m2, vous devez portez votre choix sur un modèle de 1 000 W et plus.  

Néanmoins, il est a noté que la puissance requise pour une pièce varie en tenant compte de l’exposition de celle-ci sur le soleil, en tenant compte également des conditions météorologiques de votre région…

Par ailleurs, nous vous conseillons de faire recourt à un climatiseur « réversible » dans la mesure où ce dernier peut être utilisé indépendamment du temps qu’il fait.

En effet, en période d’hiver, la température baisse et le fonctionnement du climatiseur change. Celui-ci va extirper les calories de l’air à l’extérieur et réchauffer l’air ambiant à l’intérieur. Ce climatiseur « réversible » vous permettra de réaliser des économies d’énergie. Par exemple, pour 1 KWh de dépense en électricité, l’appareil restituera en moyenne 3 KWh en chaleur. C’est ainsi que vous minimiser vos dépenses.

4. Détermination du prix d’un climatiseur

La multitude des climatiseurs mobiles sur le marché fait en sorte qu’il existe également une différence de prix entre ces appareils. Le modèle « monobloc » étant  moins performant par rapport au modèle « split », il est clair que ce dernier soit le choix le plus abordable. Vous pouvez l’obtenir à un prix compris entre 300 € et 1 000 € tandis que le modèles « split » nécessite un plus grand sacrifice financier estimé à hauteur de 800 € à 1 800 €.

En outre, le prix peut également varié en fonction des options intégrées sur un appareil. On note à titre d’illustration la fonction « déshumidification » qui permet de réduire l’humidité d’une pièce sans toutefois la rafraichir. Un système de filtrage des polluants ou des particules fines ou encore un système de suppression des odeurs désagréables est intégré à des appareils plus récents engageant un cout élevé d’acquisition de ces modèles.  C’est à l’utilisateur d’apprécier la nécessité de ces modèles en fonction de ses besoins.

5. Quelques exemples de prix constatés

Le fabricant « Comfee » vent ses climatiseurs « monoblocs » noyamment sa gamme d’entrée de MPS 1 à 280 € en moyenne. Quant au fabricant « Trotec », il commercialise ses machines ayant une puissance de 2 000 W à 3 600 W à un prix allant de 300 € à 420 €.

En ce qui concerne les appareils de haut de gamme, le fabricant « DeLonghi » avec son climatiseur « Pinguino PAC WE 112 ECO » propose 750 €. Notons que son climatiseur a une excellente performance énergétique, une grande puissance frigorifique et émet un faible bruit.

Le modèle « split » quant à lui est le meilleur sur le marché en termes de performance et il peut couvrir entre 100 à 120 m2. Il est acquis en moyenne entre 1 600 € et 1 800 €. Les modèles RKL 491 DC chez le fabricant « Remco » ou PAC chez le fabricant « Trotec » valent 4 600€.

Au-delà de du prix d’acquisition de votre appareil, il faut considérer le prix de la main d’œuvre.

6. Les vidéos sur le climatiseur

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Quelles sont les différentes parties d’un climatiseur ?

Il se compose d’un compresseur, d’un serpentin condenseur et d’un serpentin de détente ou d’un tube capillaire. De plus, l’intérieur est élégant et comprend un serpentin de refroidissement, un long ventilateur et un filtre à air.

Comment connaître la puissance d’un climatiseur ?

Pour obtenir une première estimation des performances du climatiseur, effectuez le calcul suivant : Volume de la pièce (m3) x 100. Ajoutez ensuite 1 000 BTU pour chaque mur de verre de la pièce à ce résultat. 22 juillet 2020.

Comment faire l’installation d’un climatiseur ?

Placez le climatiseur sur le support de l’intérieur, en fermant le trou de l’extérieur et en passant le tuyau et le cordon d’alimentation à travers le trou. Fixez le tuyau de drainage au mur extérieur aussi verticalement que possible. Utilisez un niveau à bulle. 3

Comment mettre le climatiseur en mode froid ?

Si vous souhaitez mettre le climatiseur en mode refroidissement, appuyez simplement sur le bouton « COOL » de la télécommande. Cela vous permet de rafraîchir la pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.