La ventilation mécanique contrôlée hygrométrique : guide pour débutant

Les ventilations mécaniques contrôlées sont des mécanismes dont la renommée n’est plus à refaire. Si les nombreux systèmes de chauffage que nous connaissons à savoir les radiateurs en tout genre permettent d’assurer ou d’améliorer le confort optimal des différentes pièces d’une maison, les VMC quant à elles s’inscrivent dans une logique plutôt écologique dans la mesure où celles-ci sont principalement utilisées pour filtrer l’air qui se trouve dans une pièce et la rejeter à l’extérieur. Il existe de nombreux VMC parmi lesquels la VMC de salle de bain dont le rôle est de renouveler l’air présent dans votre salle de bain, mais pour ce qui est de cet article, nous allons nous intéresser à la Ventilation mécanique contrôlée hygrométrique. Alors à la suite d’une aussi brève présentation, vous êtes en droit de vous demander mais c’est quoi une VMC hygrométrique, à quoi sert-elle, existe-t-il plusieurs types de VMC hygrométriques ? Quel est son prix ? Ce sont autant de questions auxquelles nous espérons apporter des réponses pour vous aider à vous positionner pout les VMC hygrométriques.

1. C’est quoi une VMC hygroréglable ou hygrométrique ?

La Ventilation mécanique contrôlée hygroréglable ou hygrométrique est un dispositif de ventilation conçu pour assurer la qualité de l’air à l’intérieur d’un habitat notamment en faisant ressortir l’air souillé par les mauvaises odeurs et en diffusant dans la maison une air filtrée et plus pur. Elle régule automatiquement la ventilation de n’importe quel recoin de la maison en se basant sur un élément qui est le taux d’humidité.

2. Une VMC hygrométrique, comment ça marche ?

  • Le moteur de la VMC
  • La bouche d’extraction
  • L’entrée d’air
  • Le conduit
  • La sortie de toiture

Avant de parler du fonctionnement d’une VMC hygrométrique ou hygroréglable, il est important de préciser les éléments qui la composent. Pour reconnaître donc une ventilation mécanique contrôlée hygrométrique ou hygroréglable, il faut se rassurer que celle-ci soit composée des éléments ci-après :

Après avoir vu tous ces éléments, nous pouvons donc nous préoccuper du fonctionnement d’un tel système de ventilation. Chacune des pièces citées plus haut à son rôle à jouer dans le fonctionnement d’une VMC hygrométrique. Pour résumé le fonctionnement de la VMC hygrométrique, nous disons que le moteur de la VMC est la pièce par laquelle tout commence, en effet de l’air est aspirée par cette pièce et cet air provient de tous les recoins de la maison. Une fois aspiré, l’air est rejeté à l’extérieur, et par la suite une sorte de dépression se crée au sein du dispositif favorisant ainsi l’entrée d’un air purifié à l’intérieur de la maison. Ce qu’il est surtout important de spécifier c’est que l’appareil fonctionne automatiquement sans intervention de l’homme.

3. Les avantages d’une VMC hygrométrique

La VMC hygroréglable présente de nombreux avantages, au rang desquels :

  • Son utilisation nécessite très peu d’électricité, c’est dire que si vous décidez d’utiliser une VMC hygroréglable, vous ferez à coup sûr des économies sur votre facture d’électricité ;
  • Comme précisé plus haut, la VMC hygroréglable fonctionne automatiquement sans une intervention quelconque, elle garantit donc le renouvellement de l’air de manière régulière et efficace ;
  • Enfin, plus besoin de vous déplacer de chez vous pour profiter de l’air frais, grâce à la solution VMC hygroréglable profitez d’un air pur tout en restant chez vous.

Bien que présentant des avantages plutôt intéressants, la VMC hygroréglable présente aussi des inconvénients.

4. Les inconvénients d’une VMC hygrométrique

Parmi les inconvénients d’une VMC hygrométrique, nous avons :

  • L’installation d’une VMC hygroréglable est très bruyante ;
  • En cas de température trop élevée, il est possible de voir votre VMC surchauffer ;
  • Enfin, même si tout le dispositif de la VMC hygrométrique semble parfait, il faut cependant relever que celui-ci ne capte pas toujours tous les polluants présents dans l’air.

5. Quels types de VMC hygroréglables existe-t-il ?

On distingue deux principaux types de VMC hygroréglables : Les VMC simple flux hygro A et B et les VMC doubles hygroréglable à double flux plus performantes que les simples flux.

Quel prix débourser pour une VMC hygrométrique ?

Parlant du prix d’une VMC hygroréglable, il faut surtout prendre en compte le type de VMC auquel vous avez à faire nous avons vu qu’il en existe deux et chacun de ces deux types  a son prix. Pour une VMC simple flux hygro, il faut prévoir dépenser entre 700 euros et 1.200 euros et pour une VMC hygroréglable à double flux, il faut prévoir dépenser à partir de 2.000 euros.

6. Quel entretien pour une VMC hygrométrique ?

Peu importe le type de VMC, celles-ci sont soumises aux mêmes contraintes d’entretien, et donc pour la fonction qu’elle remplit la VMC hygrométrique doit être entretenue avec une grande minutie. Il sera question de s’assurer que les entrées d’air et les bouches d’évacuation soient propres dans le cas contraire, il faudra les nettoyer avec un chiffon doux tous les 3 mois pour ce qui est des entrées d’air et tous les 6 mois pour ce qui est des bouches d’évacuation. Mais surtout vu la complexité du dispositif, il faudra faire appel un professionnel. En effet, les VMC sont des dispositifs complexes pour être manipulé tout juste par leurs utilisateurs, ceux-ci nécessitent donc l’intervention de professionnels, généralement, vous ferez appel au professionnel qui vous a aidé lors de l’installation, et pour pouvoir utiliser votre VMC pendant longtemps, il est préférable de faire à un professionnel tous les 3 ans.

Respirer de l’air pur tout en étant chez vous et sans faire d’effort, voilà ce que vous apporte la VMC hygroréglable ou hygrométrique, ce dispositif écolo, presque parfait est fait pour alors n’hésitez et tenter l’expérience.

7. Vidéos sur les VMC hygrométriques ?

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Comment fonctionne une VMC hygrométrique ?

En fonction du niveau d’humidité dans l’air ambiant, une languette de papier sensible au taux d’hygrométrie s’étire ce qui commande l’ouverture. Un niveau humidité suffisant permet d’extraire un débit d’air plus important.

Qu’est-ce qu’un VMC autogérable ?

Il s’agit du modèle le plus simple de VMC, il est la solution la plus accessible à tous pour le renouvellement de l’air ambiant de votre logement. Il aspire l’air vicié de l’intérieur pour l’expulser à l’extérieur.

Quelle est la VMC la moins bruyante ?

l’INFINITY avec son niveau sonore de 31,9 dB(A) en sortie de bouche est le système VMC hygrogérable le moins bruyant du marché, il est presque inaudible à l’oreille humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.