Le façadier : guide pour débutant

Nombreux sont ceux parmi vous qui, pour votre logement, habitation etc. rechercher un bon façadier pour que ce dernier effectue la touche finale. Le façadier est un spécialiste des finitions en ce qui concerne les travaux en bâtiment. Il s’occupe notamment des finitions extérieures des bâtiments pour les assurer, une isolation, une imperméabilité ou encore une décoration. Mais ce n’est pas tout, car ce dernier peut également être appelé dans le cadre de la rénovation, la restauration ou encore la construction des façades.

Cependant, choisir un tel artisan n’est pas chose facile, car ce métier ne s’improvise pas. C’est sur ce choix que repose en quelque sorte le confort et l’esthétique de votre maison. Dans cet article nous allons vous mettre en exergue tout ce qui tourne autour de ce métier à la fois précis et rigoureux.

1. Généralité sur le métier de façadier

Il est plus qu’évident que ce métier n’est pas facile car pour être un façadier, il faut suivre une bonne formation au préalable. Ceci dit, quand on devient un façadier professionnel, les missions deviennent très variées. Chaque chantier est différent à cause naturellement de la diversité des revêtements susceptible d’y être appliquer.

Le façadier doit faire preuve d’une précision et attention sans pareil, mais aussi doit avoir les connaissances requises sur les différents matériaux et techniques de pose. Ce travail n’est pas vraiment de tout repos et cela s’effectue à 75 % à l’extérieur, ce qui demande beaucoup d’énergie.

Un façadier peut se voir en train de faire face à certaines intempéries lors de son travail, notamment le fait d’être exposé à un soleil intense, le froid, et d’autres éléments comme le vent et la pluie.

Malgré le fait que les missions d’un façadier sont très évasives, ce dernier doit être capable de proposer différentes prestations comme :

  • La préparation des différents types d’enduits (lisses, colorés, neutres, granulés…) et leur application sur toute une façade ;
  • La pose d’enduit d’une façon nette et homogène pour favoriser le séchage ;
  • La sélection des matériels adaptés en fonction du chantier ;
  • Le montage d’échafaudages et la sécurisation des ouvertures ;
  • L’optimisation de l’isolation du bâtiment ;
  • L’application des enduits décoratifs intérieurs. 

2. Faire le bon choix de façadier

Il existe des différences importantes entre les planificateurs de façade qualifiés et compétents. Cet expert est titulaire d’un CAP maçonnerie ou diplôme similaire, mais lors du choix d’un tel expert, l’expérience terrain reste un standard indéniable. Plus le façadier est doué, plus ses clients seront heureux et le recommanderaient à leurs proches et relations.

Cependant, il existe des moyens de trouver le professionnel idéal.

  • Comparez avec la demande d’offre :

Que vous estimez une portée de travail ou recherchez le prix d’un fournisseur de services, vous pouvez utiliser l’offre pour contacter votre fournisseur de services en premier. Il est recommandé de demander un devis à au moins 3 artisans, cela vous permettra d’avoir sur la main de véritable élément comparatif. De plus, vous pouvez obtenir de façon globale l’ensemble des dépenses que vous allez faire par rapport à votre projet.

  • Analyser les états financiers annuels de la société :

Avec une bonne maîtrise du web, vous avez la possibilité d’accéder à plusieurs sites internet détenant des informations sur l’entreprise dans laquelle vous vous apprêtez à confier votre travail, notamment le numéro SIRET, sa date de création, son capital et ses résultats dans plusieurs exercices. Plus l’état fiscal de la société de revêtement de la façade est au top, plus sa fiabilité se fait ressentir.

  • Avis clients sur Internet :

C’est désormais un rituel essentiel pour les internautes de lire les avis clients experts et de connaître la qualité, le comportement, ou les délais de service avant d’effectuer un achat. Autour de ces avis vous aurez des recommandations des meilleurs artisans.

  • Le niveau de compétence du façadier :

Prendre en compte cet aspect est très important pour dénicher le meilleur artisan disponible parmi une multitude. S’il arrive que vous ayez sur la main deux artisans l’un ayant une qualification Qualibat et l’autre n’ayant pas, cela va de soi que votre choix basculera sans réticence vers celui ayant la qualification.

  • Vérifiez les réalisations qu’un professionnel a déjà fait :

En effet, ne soyez pas réticent en ce qui concerne cet aspect, car lorsque vous vous imprégnez des anciennes réalisations de votre artisan, vous êtes quelque part rassurée en lui confiant votre projet. De plus, nombreux sont les artisans qui n’existent pas à vous montrer leur réalisation pour vous montrez à quel point il maitrise leur domaine et à quel point ils ont de l’expérience sur le sujet.

3. A combien revient le coût d’une prestation d’un façadier ?

Les tarifs dépendent de trois points principaux :

  • La nature de la prestation,
  • L’état de la façade,
  • Les tarifs ou les forfaits dont le professionnel réclame pour les travaux.

La pose du revêtement peut être estimée entre 15 et 35 € / m² dans le nouveau bâtiment. Le coût passera à environ 45 à 75 € / m² dès lors qu’une application de peinture est prévue en même temps.

Si vous envisagez une rénovation et que vous avez d’autres tâches comme frotter, nettoyer ou enduire les murs, le prix est généralement compris entre 30 € et 50 € / m². Aussi, si vous souhaitez installer des panneaux thermiques, par exemple, pour améliorer l’isolation extérieure de votre logement, prévoyez entre 110 et 212 euros le mètre carré, selon que vous faites de la peinture ou du bardage.

4. Les vidéos sur le façadier

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & Réponses

Que fait un Façadier ?

Les peintres de façade peuvent être embauchés par une entreprise de peinture et de rénovation, manuelle ou industrielle. Mais aussi dans les agences d’intérim et les entreprises spécialisées dans les revêtements. Il commence par installer son échafaudage et sécuriser les parties non pavées (portes, fenêtres, auvents, poutres, etc.). Il s’occupe ensuite de la chape sous-jacente, préalablement élaborée au malaxeur, qu’il projette sur la façade à un rythme régulier et étale en un mouvement circulaire afin de ne laisser aucun défaut.

Quelles sont les qualités d’un bon façadier ?

En tant que technicien de la peinture et de la couleur, le façadier sait choisir les bonnes teintes parmi des dizaines. L’utilisation de différents matériaux (grain fin ou crumble, imitation pierre, finition lisse, etc.) et éléments décoratifs n’a pas de secret pour lui.
Autonome mais travaillant en étroite collaboration avec les autres professionnels de la construction (chefs de chantier, maçons, peintres, couvreurs, etc.), il doit avoir un esprit d’équipe et respecter les règles de sécurité essentielles. Confronté à des conditions de travail souvent difficiles (intempéries, déplacements aériens, exposition à des produits dangereux, etc.), il doit faire preuve d’une bonne résistance.
Enfin, devant se déplacer dans de nombreux endroits et appliquer des techniques vagues, il doit savoir être prêt.

Combien gagne un Façadier ?

Un Façadier débutant est embauché avec un salaire minimum (1 480 euros au total mensuel), auquel peut s’ajouter une importante prime de performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.