Un mur végétal -> guide pour débutant

Les murs verts (également connus sous le nom de murs végétaux, murs vivants ou jardins verticaux) sont devenus une nouvelle tendance montante des environnements bâtis ces dernières années. L’intégration d’une nature vivante dans les environnements urbains est non seulement beaucoup plus attrayante, mais présente également un certain nombre d’autres avantages et objectifs. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, sur pied ou fixé au mur, il existe un mur végétal adapté à presque toutes les circonstances. Mais comment sont fabriqués les murs verts et comment faire la différence entre les différents types ?

1. Qu’est-ce qu’un mur végétal ?

Les murs verts sont des structures verticales auxquelles sont attachés différents types de plantes ou d’autres éléments de verdure. La verdure est souvent plantée dans un milieu de croissance composé de terre, de pierre ou d‘eau. Comme les murs contiennent des plantes vivantes, ils sont généralement équipés de systèmes d’irrigation intégrés.

Les murs verts diffèrent des façades, que l’on voit souvent grimper sur les murs extérieurs des bâtiments, en les utilisant comme support structurel. Dans les murs verts, le milieu de croissance se trouve à la surface ou sur la structure du mur, alors que les façades sont enracinées dans le sol. En outre, la verdure des façades peut prendre beaucoup de temps pour pousser suffisamment pour couvrir un mur entier, alors que les murs verts peuvent être pré-creusés.

Les murs verts intelligents et actifs ressemblent souvent aux murs verts conventionnels, mais ils ont plus d’utilité grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle et de la technologie. Les caractéristiques d’un mur vivant intelligent peuvent être automatisées et contrôlées, ce qui en renforce les effets.

En plus des avantages visuels et biochimiques de tous les murs verts, les murs verts intelligents et actifs peuvent offrir une purification et une humidification naturelles de l’air grâce à la combinaison d’une circulation d’air améliorée, d’un milieu de croissance spécialisé et de la technologie.

2. Quels sont les fonctions et les avantages ?

Il y a de nombreux avantages à avoir des murs verts pour animer un espace. Tout d’abord, les avantages visuels du mur végétal ne peuvent être ignorés. Les pièces accrocheuses peuvent avoir un impact important en décorant un environnement urbain fait de béton et de briques, offrant ainsi des alternatives pour l’agriculture urbaine, le jardinage et la décoration intérieure.

  • Avantages pour les personnes

Les murs vivants peuvent nous rendre plus heureux et plus productifs, car ils font appel à notre besoin inné d’être en contact avec la nature. L’introduction d’éléments naturels dans des endroits où ils ne sont généralement pas visibles améliore notre humeur, nous rendant plus alertes et plus optimistes. Ce concept est également connu sous le nom de biophilie.

  • Caractéristiques favorables aux bâtiments

Les murs et façades verts extérieurs se sont avérés rentables sur le plan énergétique, car leurs plantes réduisent la température globale des bâtiments lorsqu’ils sont exposés au soleil. En outre, elles réduisent également la quantité de chaleur qui s’échappe en hiver.

3. Dans quoi les plantes poussent-elles ?

Les plantes des murs vivants ont besoin d’un milieu de croissance pour s’enraciner. Le milieu de croissance est ensuite généralement placé sur une structure (comme des sacs, des pots ou des boîtes), qui forme ensemble un système. Ces combinaisons existent en différents types, et sont généralement regroupées en quatre catégories : les systèmes de milieu de culture en vrac, en nattes, en feuilles et structurels.

  • Les systèmes de milieu de croissance en vrac ont le sol emballé dans une étagère ou un sac (qui sont ensuite placés sur un mur)
  •  Les milieux en nattes sont, comme leur nom l’indique, des systèmes de nattes, généralement constitués de fines fibres de coco ou de feutre. Les plantes s’enracinent directement sur la natte et n’ont pas besoin de milieu meuble (comme la terre).
  • Les milieux en feuilles ressemblent aux systèmes de tapis, mais sont constitués de feuilles de polyuréthane inorganique à motifs, plus durables que la fibre de coco ou le feutre. Les supports structuraux combinent les systèmes en vrac et en nattes en formant un bloc qui peut être fabriqué en différentes formes et tailles. Par exemple : la verdure peut être plantée dans des supports libres, placée dans des pots et chargée sur une structure murale avec un système d’irrigation intégré.

4. Santé et entretien d’un mur végétal

Pour rester en bonne santé et remplir leur fonction, les murs végétaux et les murs végétaux intelligents et actifs ont besoin d’être entretenus. Comme toutes les plantes vivantes, la verdure des murs végétaux doit être remplacée périodiquement pour compenser la perte de plantes. L’eau étant vitale pour la survie des plantes, c’est pourquoi la plupart des murs végétaux disposent de systèmes d’irrigation intégrés pour faciliter l’entretien des plantes. Les plantes ont également besoin de nutriments de base, qui sont généralement apportés par l’irrigation.

Les systèmes d’irrigation sont généralement des systèmes à recirculation ou des systèmes directs. Un système à recirculation fait circuler l’eau, en la pompant et en la distribuant à partir d’un réservoir intégré. Le réservoir peut être rempli manuellement ou relié à l’alimentation en eau d’un bâtiment. 

Un système d’irrigation direct, quant à lui, tire l’eau d’une source externe. Alors que les systèmes de recirculation récupèrent l’excédent d’eau pour le réutiliser, les systèmes directs l’envoient dans un égout.

Pour qu’un mur végétal fonctionne comme il se doit, tous ses mécanismes doivent fonctionner correctement. Outre les plantes, l’irrigation et les milieux de croissance, les systèmes de télésurveillance peuvent également nécessiter une maintenance ponctuelle en cas d’erreur. C’est pourquoi un entretien régulier est nécessaire pour s’assurer que tout fonctionne sans problème et sans effort.

5. Vidéos sur le mur végétal

Les sources pour la rédaction de cet article

Questions & réponses

Quel support pour un mur végétal ?

La base de la structure végétale est un support fixé sur le mur, d’un film plastique et d’un feutre horticole qui jouera le rôle de substrat à la rétention d’humidité. Il est recommandé de monter l’ensemble de l’installation avant de la fixer au mur.

Quelles sont les différentes techniques pour réaliser un mur végétal ?

On parle de petit écosystème pour un mur végétal intérieur 100% naturel. Ce dernier à la possibilité de fonctionner de deux manières différentes : en circuit ouvert, l’arrosage est fait en goutte-à-goutte et le surplus d’eau est évacué en circuit fermé, à la manière la culture hydroponique où l’eau est constamment utilisée.

Comment fonctionne un mur végétal extérieur ?

Il fonctionne de manière totalement autonome si tout est bien mis en place, avec un système d’irrigation grâce à l’eau recueillit par les gouttières tout en garantissant une étanchéité du mur des deux cotées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.